Opinion | Epargne retraite : le PER, quel casse-tête !

La bonne combinaison dépend de la situation personnelle de son titulaire, de son horizon de temps et de ses objectifs.

Publié le 11 févr. 2021 à 12:15Mis à jour le 11 févr. 2021 à 14:01

Le nouveau Plan d’épargne retraite (PER) issu de la loi Pacte (mai 2019) semble bien parti pour être un succès commercial. Selon les chiffres du mois de juin 2020 de la Fédération française de l’assurance, près de 210.000 contrats PER individuels avaient déjà été souscrits un an après son lancement. C’est bien mieux que ses prédécesseurs le plan d’épargne retraite populaire (PERP) et le Madelin (désormais fermés à la commercialisation) qui chaque année s’écoulaient respectivement à hauteur de 100.000 et de 60.000 contrats.

La seconde partie de l’année 2020 a été marquée à la fois par une accélération des…

Lire l’article d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *