Le PER Individuel : Qu’est ce que c’est ?

Le Plan Épargne Retraite est un dispositif d’épargne vous permettant d’anticiper votre retraite. Il est activé par la loi Pacte en 2019. Il succède aux anciens produits tels que la loi Madelin, le régime Préfon et autre. Le PER apporte de nouveaux atouts dans l’épargne des Français ce qui le rend plus attractifs que ses prédécesseurs. Il permet à l’épargnant de se constituer une épargne qui lui permettra d’avoir un revenu complémentaire au moment de la retraite.

Il existe sous différentes formes : le PER Individuel et le PER d’ (qui comprend 2 dispositifs distincts).

Les meilleurs contrats PER retraite du marché Souscription en ligne PER individuel retraite generali patrimoine

Le Perin succède :

  • au plan d’épargne retraite populaire (le PERP)
  • au contrat Madelin

 

La mise en place de votre PER

 


Quel est l’intérêt d’ouvrir un PER à son enfant ?

Le PER ou plan épargne retraite présente de nombreuses modalités. Ce dispositif est destiné exclusivement à la préparation de la ...
Lire La Suite…

La succession : ce qu’il faut savoir

La succession est un enjeu important dans la gestion de votre patrimoine, elle doit être réfléchie et anticipée. La succession ...
Lire La Suite…

Qui peut souscrire au Perin ?

Le PER Individuel est une solution ouverte à tous, que vous soyez salariés, travailleurs non-salariés (TNS), demandeurs d’emplois, et ce, sans limites d’âge et de situation professionnelle.

 

Comment souscrire au Perin ?

Vous souhaitez vous constituer une enveloppe d’épargne pour votre retraite et décidez de souscrire au Perin, pour ce faire, vous devez passer par un intermédiaire.
Les principaux acteurs qui commercialisent le PER sont :

 

Les principaux acteurs commercialisant le PER

 

  • les
  • les compagnies d’assurances
  • les courtiers

À noter que le courtier vous apporte un suivi personnalisé et vous accompagne durant toute votre phase d’épargne.

 

 

Organiser votre PER

 

Comment la répartition de son épargne ?

Plusieurs modes de gestion sont disponibles via le PER.

La gestion pilotée s’applique par défaut. Celle-ci réduit le risque dans vos différents placements quand vous approchez de la retraite. Le fonds euros est le support le moins risqué, en effet il garantit votre capital. Les unités de comptes, elles, sont un placement plus risqué, car le capital n’est pas garanti. En effet, votre épargne fructifie ou pas en fonction des marchés financiers.

De ce fait, lorsque la retraite est éloignée, votre épargne est placée en plus grande partie sur des unités comptes. Plus vous vous rapprochez de la retraite et plus votre épargne sera investis en plus grande partie sur les fonds euros.

Par ailleurs, si vous souhaitez traiter vous-même la répartition de votre épargne, c’est tout à fait possible. Avec gestion libre c’est vous seul qui gérez la répartition de votre épargne sur les différents supports d’investissements.

 

Comment alimenter mon Perin ?

Différents versements peuvent être effectués au sein de votre plan :

  • les versements volontaires effectués directement par l’épargnant
  •  le transfert des fonds venant d’anciennes solutions retraite (contrat Madelin, PERP)

Lorsque vous réalisez un transfert d’un PER d’entreprise vers un Per Individuel, les versements réalisables sont :

  • l’intéressement, la participation et l’abondement versé par l’employeur
  • l’épargne cumulée sur un compte épargne temps
  • les sommes versées obligatoirement sur le PER d’entreprise obligatoire

 

 

La fiscalité du PER

 

Le Perin : quelle fiscalité à l’entrée ?

À la souscription d’un contrat PER vous avez la possibilité d’opter pour l’avantage fiscal que le PER propose à l’entrée. En effet, il est possible de déduire de vos impôts les sommes versées sur votre plan. La déductibilité de vos versements est de 10% de votre revenu net de l’année précédente avec un plafond de 41 136 €.
Attention pour les TNS le plafond de déduction diffère, en effet, il est de 76 101 €.

 

Le Perin : quelle fiscalité à la sortie ?

Au moment de la retraite vous pouvez débloquer votre Perin et récupérer l’épargne cumulée en capital, en rente ou encore un mix de ces deux formes. La fiscalité appliquée est différente en fonction du choix fait à l’entrée du contrat, à savoir, d’opté ou pas pour la déductibilité des versements.

  • En capital :

Dans le cas où vous avez bénéficié de l’avantage fiscal proposé à l’entrée du contrat, le capital récupéré sera assujettis à l’impôt sur le revenu. L’épargne provenant des versements volontaires versés est ainsi soumis à l’IR (impôt sur le revenu) et les gains réalisés, sont eux, assujettis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) ce dernier est de 30% avec 12,2% d’impôt sur le revenu et 17,2% de PS (prélèvements sociaux).
D’autre pat si vous n’avez pas bénéficié de l’avantage fiscal à l’entrée de votre plan, le capital récupéré est exempté d’impôt sur le revenu et seulement les intérêts générés seront assujettis au PFU.

  • En rente : 

Dans le cas où vous avez choisi de bénéficier de l’avantage fiscal à l’entrée, la rente touchée est assujettis à l’impôt sur le revenu et est soumis aux PS.
Si vous avez décidé de renoncer à la déduction fiscale à l’entrée du plan, la partie de la rente touchée correspondant aux versements effectués est soumis à l’impôt selon le barème applicable aux rentes viagères à titre onéreux. Les gains eux sont assujettis à l’IR.

 

Est-ce possible de débloquer son Perin avant la retraite ?

Le Perin est une solution se déroulant sur le long terme, l’épargne est en principe inaccessible jusqu’à l’âge de la retraite.

Cependant, il est possible de débloquer votre Perin de façon anticipée dans les cas d’accident de la vie, ceci afin de pouvoir subvenir aux impératifs financiers découlant de ces derniers. De plus, avec le nouveau PER il est également possible de racheter son Perin de manière anticipé pour l’acquisition de la résidence principale.