Plan épargne retraite : 9 avantages à connaître !

Cela fait maintenant plus de deux ans que le PER individuel ou PERin a été mis en place pour permettre aux actifs français de préparer leur retraite. Ce système d’épargne retraite a pour principale vocation de contrer la baisse de revenus qui interviendra au moment de la retraite.

Même si ce tout nouveau contrat d’épargne, axé exclusivement sur la retraite, a su conquérir un très grand nombre de travailleurs, il est important de connaître les différents avantages qu’il est en capacité d’apporter à ses souscripteurs.

Les meilleurs contrats PER retraite du marché

Pour cela, nous allons vous présenter les 9 avantages qu’il faut connaître !

 

Une épargne axée exclusivement sur la retraite

Sauf cas particulier, l’épargne est retenue jusqu’à la retraite. Cela peut être un énorme désavantage pour certaines personnes, mais un avantage pour d’autres. Parce qu’il vous permet d’affecter une partie de votre épargne à des fins bien précises.


Où peut-on retrouver son Plafond Epargne Retraite ?

Le plafond épargne retraite est un terme technique qui, au premier abord, peut paraître compliqué à aborder. Nous tenterons donc ...
Lire La Suite…

Complémentarité du PER et de l’assurance vie : une épargne intelligente

Votre retraite vous préoccupe ? Vous avez raison, car lorsque vous cesserez votre activité, vos revenus seront affectés par une ...
Lire La Suite…

 

Un contrat regroupant tous les anciens dispositifs d’épargne retraite

Un plan d’épargne-retraite vous permettra également de regrouper dans une même enveloppe tout l’équipement de vos régimes de retraite existants, qu’ils soient individuels ou d’. Il est par ailleurs possible de transférer un PER existant vers un autre PER pour des raisons concurrentielles telles que des frais de gestion moins élevés ou le fait qu’il n’y ait pas de frais d’entrée. Ensuite, lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite, votre épargne sera disponible en capital ou en rente dans le même contrat, ce qui simplifie vos démarches. Le PER personnel est traditionnellement fourni avec vos paiements volontaires. Toutefois, en cas de passage du PER entreprise au PER personnel, vous pouvez pareillement y verser le produit de l’intéressement, de la participation, de l’abondement et du compte épargne temps (CET).

Pour découvrir les différents contrats PER présent sur le marché en 2022, vous pouvez dès à présent utiliser notre PER.

 

Un processus de transmission plus simple

En ce qui concerne la transmission, le PER offre la possibilité de transférer l’épargne accumulée à un bénéficiaire désigné au décès, tout en privilégiant les plafonds d’assurance-vie. En effet, en cas de décès d’un assuré adhérent PER, le montant transféré au bénéficiaire est soumis à une déduction fiscale de 152 500 € par bénéficiaire et n’est pas soumis aux droits de succession. Cette règle s’applique si le titulaire du contrat décède avant l’âge de 70 ans, sinon la prestation est de 30 500 €.

En assurance-vie, ce seuil de 70 ans existe, mais le résultat n’est pas le même puisque le PER considère l’âge au moment du versement, et non l’âge au moment du décès. Avec une banque PER, il n’y a pas d’avantage fiscal, votre épargne est donc intégrée au patrimoine au même titre qu’un livret d’épargne, PEL ou PEA.

 

La possibilité d’une liquidation 100% en capital

Contrairement aux anciens produits retraite qui ne permettaient de bénéficier que d’une sortie en rente ou que d’une fraction en capital, le PER permet une liquidation des fonds jusqu’à 100% en capital au moment du passage à la retraite. De plus, il existe certains cas de sorties en capital pendant la phase épargne comme pour  :

  • décès d’un conjoint ou d’un partenaire de PACS ;
  • Invalidité du titulaire, des enfants ou de son conjoint (mariage ou PACS) ;
  • Surendettement, du titulaire ;
  • L’expiration des droits aux allocations chômage ;
  • Révocation, non-renouvellement du mandat d’administration, membre du conseil de surveillance ou du directoire ne disposant pas de dans un régime obligatoire d’assurance vieillesse. De plus, il ne doit pas être relié à un mandat social ou contrat de travail depuis au minimum deux ans à partir du non-renouvellement du mandat ou de la révocation ;
  • Cessation d’une activité non salariée à la suite d’une liquidation judiciaire ;
  • Le financement pour acquérir sa résidence principale.

 

Une épargne plus accessible

Le PER est évidemment plus accessible au quotidien que le PERCO et le PERP. Surtout pour les contrats PER disponibles en ligne, vous avez accès et contrôle comme presque n’importe quel contrat d’épargne classique.

Le plus grand avantage du PER est qu’il s’agit d’un contrat 2 en 1, qui est à la fois un produit d’épargne et un produit hors taxes. Les sommes versées en PER sont déduites du revenu imposable de l’année. Plus vous payez d’impôts, plus vous êtes naturellement exonéré d’impôts. Voici les économies d’impôt sur le revenu par 1000 euros en fonction de la tranche marginale de l’impôt :

 

Économies d’impôts sur le revenu pour 1 000 € de versement sur un PER selon la Tranche Marginale d’Imposition
Économies d’impôts sur le revenu pour 1 000 € de versement sur un PER selon la Tranche Marginale d’Imposition

 

Ainsi, au mieux, il est souhaitable d’avoir un TMI élevé au moment du paiement et pendant la vie active pour réduire les impôts, et un TMI bas à la retraite lors de la perception des loyers ou du capital contractuel.

 

Un contrat 2 en 1

Moins de 50 % des français paient l’impôt sur le revenu. Pour les personnes non imposables, il est possible de ne pas défiscaliser. Le PER peut vous permettre de rapatrier plusieurs contrats (PERP, Madelin…) et de disposer d’une fiscalité à la sortie plus clémente. Nous verrons cela dans la partie « fiscalité ».

 

Une fiscalité plus intéressante

Fiscalité Sachez toujours que la Taxe Foncière (IFI) ne s’applique pas si vous investissez dans l’immobilier au sein du PER. C’est donc un véritable atout, surtout par rapport à une assurance-vie.

 

Un avantage d’un point de vue patrimonial

Enfin, il y a un avantage patrimonial, car vous pouvez effectivement combiner les avantages de l’héritage avec des exonérations fiscales. Imaginez un homme de 75 ans avec un TMI de 30% et payant 30 000 € sur le PER. Cela lui permet d’être exonéré d’impôt de 9 000 euros. L’économie réelle est de 21 000 euros. S’il décède après 5 ans, le bénéficiaire désigné hérite jusqu’à 32 000 € HT. Avec 21 000 euros d’épargne effectivement investis dans le PER, il transférera environ 32 000 euros sans plus-value, il n’est donc pas imposé.

 

Si vous souhaitez ouvrir un plan épargne retraite, vous pouvez prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”. Nous nous ferons un plaisir de vous recontacter afin de vous orienter vers les meilleurs placements et ainsi pérenniser votre avenir.