L’essentiel à savoir sur le fonctionnement du PER.

Le plan d’épargne retraite est un produit d’épargne à long terme ayant pour vocation de remplacer d’anciens produits retraite, le PERP et le Madelin. Ce dernier est un produit d’investissement intéressant permettant à l’épargnant d’anticiper et préparer son départ à la retraite durant sa vie active afin de bénéficier de revenus complémentaires pour sa retraite. En ayant recours à ce produit, les épargnants profitent de différents avantages fiscaux. Pour procéder à une liquidation de son épargne, le souscripteur doit attendre l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans. Mais l’épargnant à la possibilité de recourir à un déblocage anticipé de son PER, dans certaines conditions, appelées « incidents de vie ».

Quel est le fonctionnement du PER ? Nous allons, dans cet article, répondre à cette question.

Les meilleurs contrats PER retraite du marché

 

Les différents PER : le PER individuel, le PER d’entreprise collectif et le PER d’entreprise obligatoire

Le PER individuel est un produit d’épargne destiné aux travailleurs non-salariés et aux particuliers. Le contrat est alimenté de différentes manières.

  • Les versements volontaires : ces derniers sont libres. Les épargnants peuvent, selon leurs préférences, effectuer des versements réguliers, ou alors décider d’effectuer un seul versement dans l’année.
  • Par un transfert des sommes issues d’anciens contrats de retraite.

Le PER d’entreprise collectif est destiné aux salariés d’une entreprise et est facultatif.


Les avantages du PER pour les enfants

Le nouveau PER est trop associé à un contrat que l’on souscrit à un certain âge pour anticiper sa retraite ...
Lire La Suite…

L’avantage du PER pour les personnes fortement imposées

Le PER permet aux personnes qui y souscrivent de bénéficier d’un avantage fiscal plutôt intéressant prenant place sous forme de ...
Lire La Suite…

Ce dernier est alimenté par :

  • Versements volontaires de la part des salariés.
  • Les fonds issus de la participation, de l’intéressement et des droits inscrits sur un compte épargne temps.
  • Si l’épargnant ne bénéficie pas d’un compte épargne temps, les fonds correspondant aux jours de repos non pris, dans la limite de 10 par an.

 

Le PER d’entreprise obligatoire s’adresse aux salariés d’une entreprise ou à une catégorie de salariés. L’adhésion est, comme son nom l’indique, obligatoire.

Il est alimenté par :

  • Des versements volontaires ou obligatoires de la part du salarié.
  • Les fonds issus de l’intéressement, la participation et les droits inscrits sur son compte épargne temps.
  • Si l’épargnant ne bénéficie pas d’un CET, les sommes correspondant aux jours de repos non pris, dans la limite de 10 par an.
  • Par les sommes provenant du transfert d’un autre PER.

 

Les différents modes de gestion

Lorsque l’épargnant ouvre son PER, ce dernier a une décision à prendre : il doit choisir entre trois modes de gestion qui sont la gestion libre, la gestion pilotée et la . Selon le mode de gestion choisi par l’épargnant, son implication dans le choix des supports d’investissements est plus ou moins forte.

Les modes de gestion du PER
Les 3 modes de gestion du PER : la gestion pilotée, la gestion libre et la gestion à horizon

La gestion libre

En optant pour une gestion libre, l’épargnant bénéficie davantage de liberté concernant le placement de ses versements et les divers supports existants. L’épargnant est donc entièrement libre de ses choix. L’épargnant effectue ses versements sur des fonds en euros et des supports en unités de compte.

 

La gestion pilotée

En choisissant ce mode de gestion, les épargnants bénéficient d’une aide de la part de services de gestions. Ces derniers ont pour objectif d’accompagner les épargnants dans la répartition de leur épargne.

 

La gestion à horizon

Ce mode de gestion est le choix par défaut s’offrant aux épargnants. Sans contestation de la part de ces derniers, le mode de gestion adopté sera celui-ci.

Cette dernière fonctionne comme ceci : à l’ouverture de leur PER, l’épargne est dirigée vers des actifs de long terme. Il y a de ce fait des risques, mais ce mode de gestion assure à l’épargnant une grande espérance de performance.

Cependant, à l’approche de la retraite, l’épargne est dirigée vers des supports financiers davantage sécurisés.

Il existe trois profils, déterminant le degré de sécurité du contrat de l’épargnant :

  • Prudent horizon retraite.
  • Dynamique horizon retraite.
  • Équilibré horizon retraite.

Pour en savoir plus sur les différents modes de gestion, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet.

 

Une sortie en capital ou rente

Le titulaire à la sortie a le choix entre une sortie en capital ou une sortie en rente.

Néanmoins, pour les fonds issus de , l’épargnant ne peut bénéficier d’une sortie en capital.

Cette décision est prise en fonction des préférences, des choix et des besoins des épargnants, mais également du genre de versements effectués par ce dernier.

L’épargnant peut pareillement opter pour une sortie en rente viagère. Le titulaire de contrat recevra alors une rente mensuelle jusqu’à son décès. Au décès de l’épargnant, les sommes cumulées sur son PER seront reversées à ses bénéficiaires.

Pour en apprendre davantage sur les modalités de sortie du PER, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet.

 

Un cas particulier : le déblocage anticipé du PER

Afin de liquider les fonds cumulés sur son Plan Épargne Retraite, les titulaires de contrat doivent attendre l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans.

Cependant, il reste possible, dans certaines conditions appelées « incidents de vie », de bénéficier d’un déblocage anticipé du PER. Les épargnants pourront ainsi récupérer les fonds économisés sur leur PER.

Les conditions permettant un déblocage anticipé du PER sont :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  • En 2ᵉ et 3ᵉ catégorie de SS du titulaire, l’invalidité du titulaire du contrat, de ses enfants ou de son conjoint.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Le surendettement du titulaire de contrat.
  • L’acquisition de la résidence principale.

 

Quels sont les avantages du PER ?

Le PER est donc un produit d’investissement avantageux. Ce dernier permet aux épargnants de se constituer un revenu complémentaire pour préparer et anticiper leur départ à la retraite. De plus, en souscrivant à un PER, les épargnants profitent d’un avantage fiscal. Quant aux conditions de sorties, elles se sont élargies. Il est désormais possible pour l’épargnant de recourir à un déblocage anticipé du PER s’il rencontre des situations malheureuses.

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le PER et ses caractéristiques, nos conseillers se tiennent à votre disposition. Vous pouvez prendre contact avec l’un d’entre eux via l’onglet « ».