Recherche pour :
infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Faites-vous partie des Français ayant souscrit à un PER ?

Après avoir travaillé toute sa vie, nous avons hâte de prendre notre retraite et de profiter pleinement de notre vie. Cependant, ce moment est malheureusement accompagné d’une baisse du niveau de vie, occasionnant un changement de vie. Préparer cette étape durant sa vie active en économisant est donc essentiel. Un mot d’ordre se distingue : l’anticipation. En bénéficiant de ce dispositif, le départ à la retraite se montrera moins difficile. C’est pourquoi des milliers de Français ont décidé de recourir à un plan d’épargne retraite, PER. Ce produit vise à créer à ses adhérents une épargne pour préparer leur départ à la retraite. La mise en place de ce produit remplace d’anciens contrats retraite, tels que le PERCO et le Madelin, le PER se distingue en trois genres : le PER individuel, le PER d’entreprise obligatoire et le PER d’entreprise collectif. Ces derniers ont des caractéristiques différentes, mais gardent la même finalité : effectuer des versements afin de se constituer une épargne pour son départ à la retraite.

Qu’est-ce que le PER ? Quel est son fonctionnement ? Pourquoi adhérer à ce produit d’épargne ? Cet article répondra à vos interrogations.

 

En quoi consiste le PER ?

Le plan d’épargne retraite à pour mission de constituer à ses titulaires de contrat une épargne. Ces derniers vont, dans le but d’alimenter leur produit, verser des sommes sur leur produit d’épargne.

Les 3 PER sont :

  • Le PER individuel.
  • Le PER d’entreprise obligatoire.
  • Le PER d’entreprise collectif.
Les 3 PER
Les 3 PER : le PER d’entreprise individuel, le PER d’entreprise obligatoire et le PER d’entreprise collectif

 

Comment recourir à un PER individuel ?

Les épargnants peuvent recourir à ce produit en se rendant dans  : une mutuelle, une banque, une entreprise de gestion de patrimoine…

 

Le PER individuel

Ce produit est le remplaçant du PERP et du Madelin.

 

Qui peut recourir à un PER individuel ?

L’ensemble des citoyens français peut recourir à ce produit, cela peu importe son âge et son statut professionnel, en se rendant dans  : une mutuelle, une banque, une entreprise de gestion de patrimoine…

 

Les versements pouvant être réalisés sur un PER individuel

La finalité d’un PER individuel est de constituer à ses épargnants une épargne. Pour alimenter leur contrat, ces derniers peuvent effectuer des versements volontaires et transférer des sommes provenant d’anciens produits retraite sur leur PER individuel. D’autres versements, provenant de l’épargne salariale (intéressement, participation et les droits inscrits sur un CET ou les jours de congé non pris dans une limite de 10 jours par an) sont également réalisables. Les employeurs et les épargnants peuvent, par ailleurs, réaliser des versements obligatoires.

 

Le PER d’entreprise obligatoire

Succédant au contrat Article 83, ce produit vise à constituer une enveloppe à ses titulaires de contrat.

 

Quel est la cible pouvant recourir à un PER d’entreprise obligatoire ?

La cible concernée par ce produit d’épargne sont les salariés d’une entreprise, qui, s’ils font partie de la catégorie visée, sont dans l’obligation d’y adhérer.

 

Quels versements peuvent être effectués sur un PER d’entreprise obligatoire

Il existe une multitude de versements pouvant être réalisés sur ce produit d’épargne. Les épargnants peuvent effectuer des versements volontaires et obligatoires, ainsi que transférer des sommes issues d’anciens contrats. Il est aussi possible d’effectuer des versements de sommes provenant de l’épargne salariale (participation et intéressement). De plus, si l’épargnant bénéficie d’un CET (compte épargne temps), les droits inscrit sur ce produit peuvent être reversés. Cependant, si l’adhérant ne bénéficie pas de ce dispositif, les jours de congé non pris dans une limite de 10 jours par an sont pris en compte.

 

Le PER d’entreprise collectif

Permettant à ses souscripteurs d’épargner pour leur départ à la retraite, ce produit succède au PERCO.

 

Qui sont les personnes pouvant recourir à un PER d’entreprise collectif ?

Instauré au sein d’une entreprise, le PER d’entreprise collectif concerne les salariés d’une entreprise. Son adhésion, contrairement au PER d’entreprise obligatoire, non obligatoire. Néanmoins, elle est automatique. Si un salarié ne souhaite pas recourir à ce produit, ce dernier doit le faire savoir à sa direction dans un délai de 15 jours.

 

Comment alimenter son PER d’entreprise collectif ?

Le PER d’entreprise collectif a pour mission de créer une épargne à ses souscripteurs. Alors, dans le but d’alimenter son contrat, l’épargnant doit réaliser des versements. Ces versements peuvent provenir de versements volontaires, de fonds issus de la participation et de l’intéressement et également des droits inscrits sur un compte épargne temps. Dans l’absence de ce dispositif, va être pris en compte les jours de congé non pris de l’épargne, dans une limite de 10 jours par an. L’épargnant peut également transférer des sommes issus d’anciens contrats sur son PER d’entreprise collectif.

 

Comment débloquer les sommes accumulées sur un PER ?

Lors de l’ouverture de son produit d’épargne, l’épargnant doit accepter le fait que les sommes économisées soient bloquées jusqu’à son départ à la retraite à l’âge légal. À l’âge de 62 ans, l’épargnant pourra alors opter pour une liquidation sous forme de : rente, capital ou une combinaison de ces deux modes de sorties.

Nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet afin d’en connaître davantage sur la liquidation du PER.

 

Une autre possibilité : le déblocage anticipe du PER

Une autre possibilité s’offre au épargnant : le déblocage anticipé. En effet, si l’adhérent rencontre une situation exceptionnelle, appelées “incident de vie”, il pourra alors effectuer une sortie anticipée de son PER.

Les différents contextes autorisant les épargnants de recourir à ce dispositif :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  • Si l’épargnant devient invalide.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Si l’épargnant est surendetté.
  • Dans l’éventualité où l’épargnant achète une résidence principale.

 

Nos conseillers restent à votre disposition pour toutes informations supplémentaires sur le PER. Pour les contacter, cliquer sur l’onglet “souscrire”.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Quelles sont les caractéristiques du PER individuel ?

Mis en place en octobre 2019, suite à l’instauration de la loi Pacte, le PER a pour principale vocation de constituer à ses adhérant une épargne pour leur départ à la retraite. Remplaçant d’anciens produits retraite, le PER est un produit d’épargne à long terme, permettant à ses souscripteurs de partir dans les meilleures conditions. 3 PER se distinguent alors : le PER individuel, le PER d’entreprise obligatoire et le PER d’entreprise collectif. Ces derniers se différencient par leurs caractéristiques, et ne touchent pas la même cible. En adhérant à ces produits d’épargne, les titulaires de contrat se constituent des revenus complémentaires pour leur départ à la retraite. Le départ à la retraite étant une étape synonyme d’une baisse de niveau de vie, opter pour ce dispositif s’avère donc être une solution intéressante pour les adhérents. Le PER individuel est un produit d’épargne remplaçant l’ancien produit retraite : le PERP et le contrat Madelin.

Qu’est-ce que le PER individuel ? Quels sont ces caractéristiques ? Nous allons, dans cet article, répondre à vos interrogations.

 

Qu’est-ce que le PER ?

Le PER est un produit d’épargne à long terme ayant pour vocation de constituer une épargne aux titulaires de contrat. 3 PER se distinguent donc :

  • Le PER individuel : concerne l’ensemble des citoyens français.
  • Le PER d’entreprise collectif : accessible aux salariés d’une entreprise. L’adhésion à ce dispositif est automatique, mais pas obligatoire.
  • Le PER d’entreprise obligatoire : également ouvert aux salariés d’une entreprise, son adhésion est obligatoire.

Notre comparateur PER est à votre disposition, n’hésitez pas à le consulter !

 

Comment fonctionne le PER individuel ?

Le PER individuel remplace d’anciens produits retraite et vise à créer une enveloppe à ses souscripteurs afin d’anticiper et préparer dans les meilleures conditions leur départ à la retraite.

Notre comparateur PER est à votre disposition, n’hésitez pas à le consulter !

 

Comment adhérer à ce dispositif ?

Le PER individuel est un produit d’épargne ouvert à l’ensemble des citoyens français.

Pour mettre en place un PER individuel, les épargnants doivent se rendre dans un organisme spécialisé :

  • Une banque.
  • Une mutuelle.
  • Une entreprise de gestion de patrimoine.

 

Comment alimenter un PER collectif ?

L’objectif d’un PER individuel est de constituer des revenus complémentaires pour les épargnants afin de les préparer à leur départ à la retraite. Ainsi, dans le but d’alimenter leur produit d’épargne, divers versements sont réalisables :

  • Des versements.
  • Par le transfert de sommes issues d’anciens produits retraite.
  • Des versements obligatoires.
  • Les sommes provenant de l’épargne salariale (intéressement, participation et abondement).
  • Grâce aux droits présents sur un CET (compte épargne temps). Si le titulaire de contrat ne bénéficie pas d’un CET, ses jours de repos dans une limite de 10 par an.

 

Comment gérer son PER individuel ?

Lors de la création de son produit d’épargne, les titulaires de contrat doivent opter pour un mode de gestion, ayant pour vocation de les accompagner dans la gestion de leur PER individuel. Il existe 3 modes de gestion, avec pour chacun leur fonctionnement : la gestion pilotée, la gestion à horizon et la gestion libre.

Le mode de gestion par défaut proposé aux épargnants est une gestion à horizon de son PER individuel. La gestion à horizon fonctionne comme ceci : à la création de son PER individuel, les sommes versées par les titulaires de contrat sont dirigées sur des actifs de long terme. Bien qu’ils soient davantage risqués, ces derniers sont plus rémunérateurs. Lorsque l’épargne s’approche de son départ à la retraite, les sommes seront dirigés vers des supports plus sécurisés.

La gestion pilotée du PER individuel vise à accompagner les titulaires de contrat d’un expert. Ce dernier a pour rôle d’encadrer et d’accompagner les épargnants dans leurs démarches.

3 profils se distinguent :

  • Dynamique horizon retraite“.
  • Prudent horizon retraite“.
  • Équilibré horizon retraite“.

En optant pour une gestion libre de son PER individuel, les titulaires de contrat bénéficient de plus de liberté concernant la gestion de son produit d’épargne ainsi que les supports sur lesquelles ils souhaitent effectuer ses versements.

Notre comparateur PER est à votre disposition, n’hésitez pas à le consulter !

 

La liquidation de son PER individuel à l’échéance

Afin de pouvoir effectuer une liquidation de son produit d’épargne, les titulaires de contrat doivent attendre l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans. Ensuite, ils pourront réaliser une liquidation de leur PER individuel. Différents modes de sortie sont possibles :

  • Rente.
  • Capital.
  • En rente et en capital.
Les modes de sortie du PER individuel
Les modes de sortie du PER individuel : capital, rente et une combinaison des deux

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les modes de sortie, nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet.

 

Le déblocage anticipé : une autre possibilité ?

Comme expliqué ci-dessus, afin de pouvoir récupérer les sommes accumulées sur son PER individuel, les souscripteurs sont dans l’obligation d’attendre l’âge légal de départ à la retraite. Cependant, il existe des cas exceptionnels permettant aux épargnants de recourir à un déblocage anticipé de leur PER individuel, lorsque ces derniers rencontrent des situations malheureuses. Ces cas exceptionnels s’appellent des “incidents de vie“.

Les situations de forces permettant aux épargnants de bénéficier d’un déblocage anticipé de leur produit d’épargne sont :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  •  En 2e et 3e catégorie de SS du titulaire, l’invalidité du titulaire du contrat ou de son conjoint.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Le surendettement du titulaire de contrat.
  • L’acquisition de la résidence principale.

Le PER individuel est un produit d’épargne accessible à l’ensemble des citoyens français. Ayant pour vocation de constituer une enveloppe à ces derniers, le PER individuel a été mis en place le 1er octobre 2019 suite à la création de la loi Pacte. Afin de pouvoir alimenter son produit d’épargne, les souscripteurs peuvent réaliser de multiples versements. De plus, la loi Pacte apporte de nombreux changements. Les épargnants peuvent désormais effectuer une sortie entièrement en capital. Ces derniers peuvent également bénéficier d’un déblocage anticipé de leur produit d’épargne.

 

Des questions restent sans réponse ? Nous vous invitons à prendre contacte avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Comment alimenter un plan d’épargne retraite obligatoire ?

Le PER, crée le 1er octobre 2019 suite à la mise en place de la loi Pacte, est un produit d’épargne à long terme permettant à ses souscripteurs de se constituer des revenus complémentaires pour leur départ à la retraite. Nous le savons tous, le départ à la retraite est une étape importante, synonyme d’une baisse du niveau de vie. Anticiper et préparer sa retraite durant sa vie active est donc nécessaire afin de s’en aller dans les meilleures conditions. Ainsi, différents PER ont été mis en place, remplaçant d’anciens produits retraite tel que le Madelin et le PERCO : le PER individuel, le PER d’entreprise obligatoire et le PER d’entreprise collectif. En bénéficiant de ce produit, les épargnants pourront liquider leur épargne à l’âge légal de départ à la retraite, cependant, il existe de cas de forces majeures permettant de recourir à un déblocage anticipé de son PER. Nous allons, dans cet article, nous focaliser sur le PER obligatoire, anciennement appelé “Article 83”.

Qu’est-ce que le PER obligatoire ? Comment ce dernier fonctionne-t-il ? Comment alimenter ce produit d’épargne ? Nous allons, dans cet article, répondre à vos interrogations.

 

Qu’est-ce que le PER ?

Le PER est un produit d’épargne mis en place le 1er octobre 2019 suite à l’instauration de la loi Pacte. Ce dispositif a pour vocation de constituer à ses épargnants des revenus complémentaire en effectuant des versements sur leur PER.

Les 3 PER
Les 3 PER : le PER individuel, le PER d’entreprise collectif et le PER d’entreprise obligatoire

 

Il existe 3 PER :

  • Le PER individuel, ouvert à l’ensemble des citoyens français, peu importe leur âge et leur situation professionnelle.
  • Le PER d’entreprise collectif, instauré au sein d’une entreprise et ouvert aux salariés. Ce dernier n’est pas obligatoire.
  • Le PER d’entreprise obligatoire, également instauré au sein d’une entreprise et accessible à l’ensemble des salariés ou bien une partie. Les salariés concernés par ce dispositif sont dans l’obligation d’y adhérer.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les PER et leurs caractéristiques, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet.

Notre comparateur PER est à votre disposition, n’hésitez pas à le consulter !

 

Comment recourir à un PER obligatoire ?

Comme expliqué ci-dessus, les personnes concernées par ce produit d’épargne sont les salariés d’une entreprise. Le PER obligatoire est, comme son nom l’indique, obligatoire. Les personnes visées par ce produit d’épargne sont obligées d’y adhérer.

Ce produit d’épargne peut être mis en place de différentes manières :

  • Par une décision prise par l’employeur.
  • Par un référendum.
  • Par l’accord de l’ensemble des salariés de l’entreprise.

 

Comment alimenter un PER obligatoire ?

Le PER obligatoire est un produit d’épargne, les titulaires de contrat et les employeurs effectuent donc divers versements afin de se constituer des revenus complémentaires pour leur départ à la retraite.

Les versements pouvant être réalisés sur un PER obligatoire sont :

  • Les versements obligatoires effectués par les titulaires de contrat.
  • Les versements obligatoires de la part de l’employeur et de l’épargnant.
  • Les sommes issues de l’épargne salariale, l’intéressement et de la participation.
  • Le transfert de sommes issues d’anciens contrats retraite.
  • Les sommes correspondant aux droits inscrit sur un CET (compte épargne temps). Dans l’absence d’un CET, les sommes équivalant aux jours de congé non pris de l’épargnant, dans une limite de 10 jours par an.

 

Notre comparateur PER est à votre disposition, n’hésitez pas à le consulter !

 

La sortie à l’âge légal de départ à la retraite

Afin de pouvoir effectuer une liquidation de son PER obligatoire, l’épargnant est dans l’obligation d’attendre l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans. Lorsqu’il atteindra cet âge, il devra alors choisir pour une sortie sous forme de :

  • Capital.
  • Rente viagère.
  • Une combinaison de ces deux modalités de sortie.

Cependant, les versements obligatoires effectués sur le PER obligatoire seulement récupérables sous forme de rente viagère.

 

La possibilité de recourir à un déblocage anticipe de son PER obligatoire

Comme expliqué ci-dessus, les titulaires de contrat sont dans l’obligation d’atteindre l’âge légal de départ à la retraite afin de pouvoir effectuer une liquidation de leur épargne. Néanmoins, il existe des cas exceptionnels, appelés “incidents de vie“, permettant aux épargnants de recourir à un déblocage anticipé de leur produit d’épargne.

Les cas exceptionnels permettant un déblocage anticipé du PER obligatoire sont :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  •  En 2e et 3e catégorie de SS du titulaire, l’invalidité du titulaire du contrat ou de son conjoint.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Le surendettement du titulaire de contrat.
  • L’acquisition de la résidence principale.

 

Que se passe-t-il en cas de décès du titulaire de contrat ?

En cas de décès du titulaire de contrat, les sommes accumulées sur son PER obligatoire seront reversés à ses bénéficiaires, sous forme de rente ou de capital.

À noter : lorsque le décès arrive après 70 ans, les sommes versées sur le produit d’épargne dépassant les 30 500 euros seront imposables aux droits de succession.

Le PER obligatoire, succédant à “Article 83”, est un produit d’épargne mis en place par certaines entreprises. Les salariés concernés sont dans l’obligation d’y adhérer. Ce dispositif a pour vocation de constituer une épargne aux titulaires de contrat via des versements effectués par les salariés et les employeurs. Divers versements sont alors possibles afin d’alimenter le produit d’épargne.

 

Des questions restent sans réponse ? Nous vous invitons à prendre contacte avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Comment fonctionne un Plan d’épargne retraite (PER) ?

Le départ à la retraite est une étape sérieuse apportant de nombreux changements dans la vie des Français. En effet, ce moment est synonyme d’une baisse du niveau de vie et transforme donc les habitudes des citoyens. C’est pourquoi il est primordial de préparer et anticiper son départ à la retraite en amont, tout au long de sa vie active. Pour cela, de multiples produits sont mis à la disposition des Français, afin de les accompagner dans cette démarche. Le PER est une solution s’offrant à eux. Le plan d’épargne retraite (PER) est un produit d’épargne permettant à ses titulaires de contrat de se constituer une enveloppe pour leur départ à la retraite. Instauré le 1er octobre 2019, suite à la mise en place de la loi Pacte et remplaçant d’anciens produits retraite tels que le PERCO et le Madelin, ce dispositif a déjà séduit des milliers de Français. 3 PER se distinguent alors : le PER individuel, le PER d’entreprise obligatoire et le PER d’entreprise collectif.

Qu’est-ce que le PER ? Comment fonctionne-t-il ? Nous allons, dans cet article, répondre à vos interrogations.

 

Qu’est-ce qu’un PER ?

Un PER est un produit d’épargne à long terme permettant à ses souscripteurs de se constituer des revenus complémentaires pour leur départ à la retraite. 3 PER se distinguent donc :

  • Le PER individuel : la totalité des citoyens français peut recourir à ce produit.
  • Le PER d’entreprise obligatoire : concerne l’intégralité ou une partie des salariés. Son adhésion est obligatoire.
  • Le PER d’entreprise collectif : les salariés peuvent, s’ils le souhaitent, bénéficier de ce dispositif. Son adhésion se fait automatiquement, mais elle n’est pas obligatoire.

 

Comment alimenter son PER ?

Le PER a pour vocation de permettre aux titulaires de se constituer une épargne. De ce fait, ces derniers devront effectuer des versements réguliers ou ponctuels sur leur produit d’épargne. De multiples versements sont réalisables :

  • Les versements volontaires.
  • Les versements obligatoires effectués par l’entreprise (abondement).
  • Par le transfert de sommes issues d’anciens contrats.
  • Les sommes issus de l’épargne salariale (participation et de l’intéressement).
  • Les droits inscrits sur un CET (compte épargne temps). Si l’épargnant ne bénéficie pas d’un CET, les sommes correspondant aux jours de congé non pris, limité à 10 jours par an.

 

Comment recourir à un PER ?

Pour recourir à un PER, les personnes intéressées par ce dispositif doivent se rendre dans un organisme spécialisé dans les produits d’épargne :

  • Une banque.
  • Une mutuelle.
  • Une entreprise de gestion de patrimoine.

 

La gestion du PER

Lors de mise en place de son PER, les titulaires de contrat devront opter pour un mode de gestion : la gestion pilotée, la gestion à horizon ou la gestion libre.

Modes de gestion PER
Les modes de gestion du PER : gestion libre, gestion pilotée et gestion à horizon.

Un mode de gestion par défaut sera proposé aux épargnants : la gestion pilotée. En optant pour une gestion pilotée de leur PER, les versements effectués par les titulaires de contrat seront dirigés vers des supports comprenant davantage de risque, mais s’avérant plus rémunérateur. Cependant, lorsque ces derniers s’approchent de l’âge légal de départ à la retraite, leurs versements seront dirigés vers des supports sécurisés.

La gestion à horizon du PER permet aux titulaires de contrat de bénéficier de l’aide et de l’accompagnement d’une tierce personne, un expert.

En optant pour une gestion libre de son PER, les titulaires de contrat profitent de plus de liberté quant aux supports sur lesquels ils souhaitent verser leur épargne. Ce dispositif leur apporte alors davantage de liberté et d’autonomie quant à leur décision.

 

Déblocage du PER à l’âge légal de départ à la retraite

En bénéficiant d’un PER, les titulaires de contrat pourront recourir à une liquidation de leur produit d’épargne à l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans, et pas avant. Ils devront ainsi opter pour une sortie de leur PER sous forme de :

  • Capital.
  • Rente viagère.
  • Une combinaison de ces deux modes de sortie.

 

Le déblocage anticipé de son PER : une autre solution ?

Le PER étant un produit d’épargne à long terme, les sommes accumulées sont liquidables lors d’un déblocage à l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans. Cependant, la mise en place du PER a apporté quelques changements concernant les conditions de déblocage. Il est désormais possible de recourir à un déblocage anticipé de son PER, sous certaines conditions strictement définies, appelées “incidents de vie“.

Les cas de forces majeures permettant aux titulaires de contrat de recourir à un déblocage anticipé de leur PER sont :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  •  En 2e et 3e catégorie de SS du titulaire, l’invalidité du titulaire du contrat ou de son conjoint.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Le surendettement du titulaire de contrat.
  • L’acquisition de la résidence principale.

 

Quels sont les avantages du PER ?

Le PER est un produit d’épargne ayant séduit des milliers de Français. En effet, ce dernier apporte de nombreux avantages aux titulaires de contrat. De plus, la mise en place du PER suite à la loi Pacte, apporte quelques changements bénéfiques pour les souscripteurs.

Pour commencer, le PER est un produit d’épargne permettant à ses souscripteurs de bénéficier d’une déduction de leurs impôts.

Ensuite, le PER, contrairement aux anciens produits retraite, permet une sortie en capital.

Le PER est un produit d’épargne à long terme, ce qui signifie que les sommes versées sur ce produit sont uniquement liquidables lorsque l’épargnant aura atteint l’âge légal de départ à la retraite. Cependant, les épargnants peuvent désormais recourir à un déblocage anticipé de leur PER dans des situations exceptionnelles énoncées ci-dessus. Ce changement apporte alors davantage de souplesse quant aux conditions de sortie du PER.

Enfin, le PER est un produit permettant aux titulaires de contrat de préparer et anticiper leur départ à la retraite en épargnant durant leur vie active, et ainsi, se constituer des revenus complémentaires. En optant pour ce produit d’épargne, ces derniers pourront partir à la retraite dans de meilleures conditions, sereinement.

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les différents PER ? Des questions restent sans réponse ? Nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”.

 

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Comment alimenter son PER individuel ?

Le PER individuel est un produit d’épargne mis en place le 1er octobre 2019 suite à l’instauration de la loi Pacte. Ce dispositif vise à créer une épargne à ses adhérents. Pourquoi bénéficier de ce service ? Il n’est pas surprenant que le départ à la retraite est une étape de la vie allant transformer vos habitudes. En effet, ce moment est accompagné d’une baisse de niveau de vie. Alors pour remédier à ce problème, le PER vous accompagne dans la création de votre épargne. 3 PER remplace donc d’anciens produits d’épargne : le PER individuel, le PER d’entreprise obligatoire et le PER d’entreprise collectif. Recourir à ces produits d’épargne apportent ainsi de nombreux avantages aux épargnants.

Qu’est-ce que le PER individuel ? Comment alimenter son PER individuel ? Nous allons, dans cet article, répondre à vos questions.

 

Les 3 PER proposés aux épargnants

3 PER se distinguent, avec pour chacun leurs caractéristiques :

  • Le PER individuel cible l’intégralité de la population française.
  • Le PER d’entreprise collectif est un produit mis en place au sein d’une entreprise et cible ses salariés. Y souscrire n’est pas une obligation.
  • Le PER d’entreprise obligatoire est accessible à l’ensemble des salariés d’une entreprise. Sa souscription est obligatoire.

 

Pour en savoir davantage sur les PER et leurs caractéristiques, nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet.

De plus, vous pouvez utiliser notre comparateur PER afin de découvrir les différents contrats sur le marché !

 

Qui peut souscrire à un PER individuel ?

Ouvert à l’ensemble des salariés, les intéressés doivent y souscrire en se rendant dans :

  • Une banque.
  • Une mutuelle.
  • Une société de gestion de patrimoine.

 

Comment alimenter son PER individuel ?

Tout au long de sa vie active, l’épargnant va effectuer des versements sur son PER individuel, lui permettant de se constituer une épargne. De multiples versements sont donc possibles :

  • Des versements : ces derniers sont libres de montant et les épargnants ne sont pas dans l’obligation de les effectuer.
  • En transférant les fonds issus d’un ancien contrat : la mise en place de la loi Pacte a facilité les transferts entre contrats. Il est désormais possible d’effectuer un transfert des sommes provenant d’un Perp, Madelin ou Préfon.
  • Les fonds provenant de l’intéressement, de la participation et de l’abondement de l’employeur.
  • Les droits présents sur un CET (compte épargne temps). Si l’épargnant ne bénéficie pas de ce dispositif, les jours de congés non pris dans une limite de 10 jours par an.
  • Les versements obligatoires.

 

Les modes de gestions du PER individuel

 

Les modes de gestion du PER
Les modes de gestion du PER : la gestion pilotée, la gestion libre et la gestion à horizon

 

Lorsque l’épargnant ouvre son PER individuel, ce dernier devra opter pour un mode de gestion. Ces différentes options proposées à l’épargnant lui permettent de gérer son épargne correctement.

Le mode de gestion par défaut proposé à l’épargnant est une gestion pilotée de son PER individuel. En optant pour ce dispositif, les versements réalisés par les titulaires de contrat sont placés sur des supports plus risqués pour l’épargnant, toutefois rémunérateurs. Cependant, lorsque ce dernier approche du départ à la retraite, les versements seront dirigés vers des supports davantage sécurisés.

Alors que la gestion pilotée est le mode de gestion par défaut proposé aux épargnants, ces derniers peuvent également opter pour une gestion libre ou une gestion à horizon de leur PER individuel.

La gestion libre offre plus de liberté aux titulaires de contrat. En optant pour une gestion libre de leur PER individuel, les titulaires de contrat sont libres de choisir les supports sur lesquels ils souhaitent effectuer leurs versements.

En optant pour une gestion à horizon de leur PER individuel, les épargnants sont accompagnés d’un expert, qui a pour vocation de conseiller et d’aider les titulaires de contrat dans leurs démarches.

 

Une liquidation de son épargne lors du départ à la retraite

Afin de pouvoir effectuer une liquidation de son épargne, les titulaires de contrat sont dans l’obligation d’attendre l’âge de 62 ans, soit l’âge légal de départ à la retraite. Lorsque l’épargnant sera en mesure de réaliser cette liquidation, ce dernier devra opter pour une sortie sous forme de :

  • Rente
  • Capital
  • Une combinaison de ces deux modes de sortie

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les formes de sortie du PER individuel, nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet.

 

La possibilité de recourir à un déblocage anticipé de son PER individuel

Alors que la liquidation de son PER individuel s’effectue à l’âge légal de départ à la retraite, il existe des cas de forces majeures, appelées “incidents de vie“, permettant aux titulaires de contrat de recourir à une sortie anticipe de leur PER.

Les cas de forces majeures permettant un déblocage anticipé du PER individuel sont :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  •  En 2e et 3e catégorie de SS du titulaire, l’invalidité du titulaire du contrat ou de son conjoint.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Le surendettement du titulaire de contrat.
  • L’acquisition de la résidence principale.

 

Des questions restent sans réponse ? Nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Les avantages du PERP

Instauré en 2003, suite à la mise en place de la loi Fillon, le PERP, plan d’épargne retraite populaire, est un produit d’épargne à long terme permettant à ses souscripteurs de se constituer une épargne tout au long de leur vie active. En bénéficiant de ce dispositif, les épargnants profitent de revenus complémentaires pour leur départ à la retraite. Et pourquoi anticiper son départ à la retraite ? Nous le savons tous, le départ à la retraite est une étape importante, mais qui bouleverse vos habitudes. En cette, cette étape est synonyme d’une baisse de niveau de vie. C’est pourquoi épargner pour sa retraite le plus tôt possible est important. Des multiples produits retraite existent donc, permettant aux titulaires de contrat de se créer une enveloppe en effectuant des versements sur leur contrat.

Qu’est-ce que le PERP ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses avantages ? Nous allons, dans cet article, répondre à vos interrogations.

 

Qu’est-ce que le PERP ?

Le PERP est un produit d’épargne à long terme ayant pour vocation de permettre la création d’une épargne aux titulaires de contrat. Ces derniers, en économisant durant leur vie active, se constituent une épargne en effectuant divers versements sur leur produit d’épargne. En optant pour ce dispositif, l’épargnant a le choix entre une sortie en rente viagère ou une sortie en capital.

 

Qui peut recourir à un PERP

Le PERP est accessible à l’ensemble des citoyens français. Pour y souscrire, les personnes intéressées doivent se rendre dans un organisme spécialisé :

  • Une compagnie d’assurance.
  • Une banque.
  • Une mutuelle.

 

Comment fonctionne un PERP ?

Le PERP est un produit d’épargne permettant aux souscripteurs d’épargner tout au long de leur vie afin de partir à la retraite dans les meilleures conditions. Tout au long de leur vie, les titulaires de contrat vont effectuer des versements sur leur produit d’épargne retraite populaire. Ces derniers peuvent être fixes ou libres de montant, selon leurs préférences.

 

Modes de sortie du PERP
Les modes de sortie du PERP : capital et rente viagère.

 

Lors du départ à la retraite les sommes accumulées sur le produit d’épargne du titulaire du contrat seront reversées sous forme de rente viagère. Cependant, les épargnants peuvent, s’ils le souhaitent, opter pour une sortie en capital.

Néanmoins, si l’épargnant souhaite opter pour une sortie en capital, seulement 20 % de son épargne est liquidable sous forme de capital, le reste des sommes accumulées sur le PERP seront reversées sous forme de rente.

 

Quels versements effectuer sur son PERP ?

Afin d’alimenter son PERP, les titulaires de contrat peuvent effectuer divers versements sur son produit d’épargne :

  • Des versements volontaires.
  • Par des transferts d’autres contrats retraite.

 

Quels sont les avantages du PERP ?

En souscrivant à un PERP, les titulaires de contrat profitent de nombreux avantages.

Pour commencer, la fiscalité du PERP est avantageuse. En effet, en souscrivant à ce produit d’épargne, les épargnants profitent d’une déduction d’impôt.

De plus, les épargnants sont libres de choisir le montant qu’ils souhaitent verser sur leur PERP. Les versements peuvent être périodiques ou ponctuels, selon les préférences du titulaire de contrat.

En adhérant à ce produit d’épargne, les souscripteurs deviennent alors certains de bénéficier de revenus complémentaires pour leur départ à la retraite.

 

Quels sont les inconvénients du PERP ?

Le PERP est certes un produit avantageux, cependant, il peut également présenter quelques inconvénients pour les épargnants.

En souscrivant à un PERP, les épargnants ne pourront récupérer, à moins de bénéficier d’un déblocage anticipé de leur produit d’épargne, à l’âge légal de départ à la retraite, soit à 62 ans. Ces derniers doivent accepter de pas pouvoir procéder à une liquidation de leur produit d’épargne avant cette date.

Un autre inconvénient est que la rente est imposable.

 

La possibilité de recourir à un déblocage anticipé de son PERP

Le PERP est un produit d’épargne à long terme. L’épargnant est dans l’obligation de procéder à une liquidation de son PERP à l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans. Ce dernier pourra alors opter pour une sortie en rente viagère ou en capital. Toutefois, l’épargnant peut, dans certaines situations de forces majeures, appelées “incidents de vie“, recourir à un déblocage anticipé de son PERP.

Les situations de forces majeures permettant un déblocage anticipé de son PERP sont :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  •  En 2e et 3e catégorie de SS du titulaire, l’invalidité du titulaire du contrat ou de son conjoint.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Le surendettement du titulaire de contrat.
  • L’acquisition de la résidence principale.

 

Ayant pour vocation de constituer à ses souscripteurs une enveloppe pour préparer au mieux leur départ à la retraite, le PERP et un produit d’épargne avantageux. En optant pour ce produit, les titulaires de contrat profitent d’une déduction d’impôts. De plus, en souscrivant à ce dispositif, les épargnants se constituent des revenus complémentaires pour leur départ à la retraite. Alors que cette étape est synonyme d’une baisse de niveau de vie, en préparant et anticipant leur départ à la retraite, les épargnants partiront dans de meilleures conditions.

 

Des questions restent sans réponse ? Nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”.

Info Loi Pacte
Des questions sur l'épargne retraite ? UN CONSEILLER RETRAITE VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT dans votre département !
J'attends votre appel !
close-image