Comment alimenter son PER individuel ?

Le PER individuel est un produit d’épargne mis en place le 1er octobre 2019 suite à l’instauration de la loi Pacte. Ce dispositif vise à créer une épargne à ses adhérents. Pourquoi bénéficier de ce service ? Il n’est pas surprenant que le départ à la retraite est une étape de la vie allant transformer vos habitudes. En effet, ce moment est accompagné d’une baisse de niveau de vie. Alors pour remédier à ce problème, le PER vous accompagne dans la création de votre épargne. 3 PER remplace donc d’anciens produits d’épargne : le PER individuel, le PER d’entreprise obligatoire et le PER d’entreprise collectif. Recourir à ces produits d’épargne apportent ainsi de nombreux avantages aux épargnants.

Qu’est-ce que le PER individuel ? Comment alimenter son PER individuel ? Nous allons, dans cet article, répondre à vos questions.

Les meilleurs contrats PER retraite du marché

 

Les 3 PER proposés aux épargnants

3 PER se distinguent, avec pour chacun leurs caractéristiques :

  • Le PER individuel cible l’intégralité de la population française.
  • Le PER d’entreprise collectif est un produit mis en place au sein d’une entreprise et cible ses salariés. Y souscrire n’est pas une obligation.
  • Le PER d’entreprise obligatoire est accessible à l’ensemble des salariés d’une entreprise. Sa souscription est obligatoire.

 


Quels sont les frais d’un PER ?

La loi PACTE du gouvernement, votée en 2019, a profondément fait évoluer le marchéde l'assurance. Terminé la multitude de contrats ...
Lire La Suite…

La sortie du PER : caractéristiques et fiscalités

Le PER ou plan épargne retraite permet à son adhérent d’anticiper sa retraite en épargnant durant sa vie active, et ...
Lire La Suite…

Pour en savoir davantage sur les PER et leurs caractéristiques, nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet.

De plus, vous pouvez utiliser notre comparateur PER afin de découvrir les différents contrats sur le marché !

 

Qui peut souscrire à un PER individuel ?

Ouvert à l’ensemble des salariés, les intéressés doivent y souscrire en se rendant dans :

  • Une banque.
  • Une mutuelle.
  • Une société de gestion de patrimoine.

 

Comment alimenter son PER individuel ?

Tout au long de sa vie active, l’épargnant va effectuer des versements sur son PER individuel, lui permettant de se constituer une épargne. De multiples versements sont donc possibles :

  • Des versements : ces derniers sont libres de montant et les épargnants ne sont pas dans l’obligation de les effectuer.
  • En transférant les fonds issus d’un ancien contrat : la mise en place de la loi Pacte a facilité les transferts entre contrats. Il est désormais possible d’effectuer un des sommes provenant d’un Perp, Madelin ou Préfon.
  • Les fonds provenant de l’intéressement, de la participation et de l’abondement de l’employeur.
  • Les droits présents sur un CET (). Si l’épargnant ne bénéficie pas de ce dispositif, les jours de congés non pris dans une limite de 10 jours par an.
  • Les versements obligatoires.

 

Les modes de gestions du PER individuel

 

Les modes de gestion du PER
Les modes de gestion du PER : la , la gestion libre et la gestion à horizon

 

Lorsque l’épargnant ouvre son PER individuel, ce dernier devra opter pour un mode de gestion. Ces différentes options proposées à l’épargnant lui permettent de gérer son épargne correctement.

Le mode de gestion par défaut proposé à l’épargnant est une gestion pilotée de son PER individuel. En optant pour ce dispositif, les versements réalisés par les titulaires de contrat sont placés sur des supports plus risqués pour l’épargnant, toutefois rémunérateurs. Cependant, lorsque ce dernier approche du départ à la retraite, les versements seront dirigés vers des supports davantage sécurisés.

Alors que la gestion pilotée est le mode de gestion par défaut proposé aux épargnants, ces derniers peuvent également opter pour une gestion libre ou une gestion à horizon de leur PER individuel.

La gestion libre offre plus de liberté aux titulaires de contrat. En optant pour une gestion libre de leur PER individuel, les titulaires de contrat sont libres de choisir les supports sur lesquels ils souhaitent effectuer leurs versements.

En optant pour une gestion à horizon de leur PER individuel, les épargnants sont accompagnés d’un expert, qui a pour vocation de conseiller et d’aider les titulaires de contrat dans leurs démarches.

 

Une liquidation de son épargne lors du départ à la retraite

Afin de pouvoir effectuer une liquidation de son épargne, les titulaires de contrat sont dans l’obligation d’attendre l’âge de 62 ans, soit l’âge légal de départ à la retraite. Lorsque l’épargnant sera en mesure de réaliser cette liquidation, ce dernier devra opter pour une sortie sous forme de :

  • Rente
  • Capital
  • Une combinaison de ces deux modes de sortie

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les formes de sortie du PER individuel, nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet.

 

La possibilité de recourir à un déblocage anticipé de son PER individuel

Alors que la liquidation de son PER individuel s’effectue à l’âge légal de départ à la retraite, il existe des cas de forces majeures, appelées “incidents de vie“, permettant aux titulaires de contrat de recourir à une sortie anticipe de leur PER.

Les cas de forces majeures permettant un déblocage anticipé du PER individuel sont :

  • Le décès du conjoint ou du partenaire de PACS.
  •  En 2e et 3e catégorie de SS du titulaire, l’invalidité du titulaire du contrat ou de son conjoint.
  • Fin de droits au chômage.
  • Liquidation judiciaire.
  • Le surendettement du titulaire de contrat.
  • L’acquisition de la résidence principale.

 

Des questions restent sans réponse ? Nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”.