Les records du PER en 2021

Bien que jeune, car il date de 2019 seulement, Le PER a su atteindre des sommets en battant de nouveaux records. Ces records s’enregistrent en octobre 2021, soit deux ans pile après la mise en circulation du Plan Épargne Retraite.

En effet, le PER a réussi à dépasser le cap du million de nouveaux assurés au cours de l’année 2021.

Les meilleurs contrats PER retraite du marché

Placé entre placement plus ou moins sûr et produit faisant l’objet d’avantages fiscaux intéressant, le plan épargne retraite réunit de plus en plus de travailleurs Français souhaitant anticiper la baisse de leurs revenus à la retraite.

 

Une année de tous les records pour le PER

Bien qu’ayant vu le jour il y a seulement deux ans en 2019, le Plan d’Épargne Retraite (PER) bat tous les records, surtout durant l’année 2021. Effectivement, depuis le début de l’année 2021, on recense 11,7 milliards d’euros investis sur les contrats PER. Ce système compte alors en octobre 2021 environ 1.018.000 nouveaux assurés sur un an.


Comment clôturer un plan épargne retraite ?

Le PER connaît un franc succès depuis sa mise en place en 2019. Il s’agit d’un système d’épargne qui remplace ...
Lire La Suite…

Indépendant : votre caisse de retraite vous aide

Impactés par le coronavirus, de nombreux professionnels de la santé, libéraux ou encore chef d’entreprises vont pouvoir bénéficier d’aides des ...
Lire La Suite…

En octobre 2021, on pouvait alors enregistrer une collecte nette de 3,3 milliards d’euros en partant du début de l’année, et de 367 millions d’euros sur le mois d’octobre uniquement. Les contrats PER obtenaient alors 2,4 millions nouveaux assurés en octobre dernier. On remarque alors d’un côté une progression de 55% en 2021 par rapport à octobre 2020, et d’un autre côté une hausse des cotisations de 60% par rapport à octobre 2020 également.

 

Vous pouvez dès à présent utiliser notre comparateur PER afin de découvrir les meilleurs contrats du marché.

 

Quels atouts pour le PER ?

Avec de nombreux atouts à la clé, on peut dire que la crise sanitaire, bien que malheureuse et angoissante aura probablement été bénéfique pour le PER avec une certaine accumulation de l’épargne des Français au cours de 2020 et de 2021.

Il s’agit d’un produit d’épargne sur le long terme destiné à permettre aux contribuables d’épargner durant leur vie active afin de pouvoir bénéficier d’un capital ou d’une rente supplémentaire au moment du passage à la retraite. Il est possible pour les assurés de déduire les versements volontaires effectués de leur impôt sur le revenu.

Par exemple une personne gagnant 30000 euros par an a la possibilité de déposer 1000 euros sur le PER qu’elle a souscrit, les revenus imposables dont elle dispose s’élèveront alors à 29000 euros par an. Par ailleurs, l’économie d’impôt envisageable s’exécute par rapport à la Tranche Marginale d’Imposition (TMI) du foyer fiscal.

 

Quels « inconvénients » pour le PER ?

Les fonds épargnés et placés sur un PER ne sont pas soumis de l’impôt sur le revenu. En revanche, il faut savoir que contrairement à un produit d’épargne « classique », les fonds placés sur un PER sont normalement bloqués jusqu’à la retraite. Les titulaires de contrats PER ne peuvent donc pas toucher à leur épargne avant leur passage officiel à la retraite.

Puis, les versements effectués sur les PER sont plafonnés à 10% (selon le PASS (Plafond de la Sécurité Sociale)) des revenus professionnels pour les salariés, nets de cotisations sociales ainsi que de professionnels, et de ce fait avec une déduction maximale de 32 909 euros ou à 4 114 euros s’il s’agit d’un plafond plus élevé.

En ce qui concerne les indépendants, le plafond de la Sécurité Sociale (PASS) est égal à 10% des bénéfices jugés imposables de l’année avec une limite de 329 088 euros auxquels s’ajoute 15% du bénéfice imposable indiqué entre 1 et 329 088 euros ou à 4 114 euros avec 15% des bénéfices imposables placés entre 1 et 329 088 euros, s’il s’agit d’un plafond plus élevé.

 

Quelle fiscalité concernant le PER ?

Pour récupérer l’épargne accumulée sur le PER, on peut exposer deux et une complémentaire :

 

Les possibilités de liquidation du PER.
Les possibilités de liquidation du PER.

 

  • Soit sous la forme d’une rente viagère ;
  • Soit sous la forme d’un capital ;
  • Soit sous la forme d’un capital fractionné

Quel que soit le cas parmi ceux cités ci-dessus, les fonds récupérés subissent un impôt.

Concernant le cas d’une sortie en capital, la partie provenant des versements est imposable par rapport au barème progressif de l’impôt sur le revenu, tout en étant dispensée de prélèvements sociaux. Par ailleurs, les intérêts cumulés au cours de l’épargne subissent quant à eux prélèvement forfaitaire de 30%.

En ce qui concerne la , cette dernière est alors soumise à l’impôt sur le revenu par rapport au régime des pensions de retraite, subissant donc un abattement égal à 10%, et des prélèvements sociaux s’élevant à 17,2%.

 

Le PER est une solution de placement attractive. Cependant, il faut comprendre son fonctionnement en s’informant un maximum et ainsi trouver le meilleur contrat. C’est pourquoi nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”. Vous serez recontacter rapidement afin de trouver les meilleures solutions d’épargne.