Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.

Quel est le meilleur PER sur le marché ?

Quel est le meilleur PER sur le marché ?

Beaucoup de travailleurs, chefs d’entreprise, salariés ou indépendants se préoccupent de leur avenir. En effet, même s’ils cotisent durant de nombreuses années pour percevoir une retraite et une complémentaire une fois leur période d’activité échue, il faut garder à l’esprit que leurs revenus actuels seront divisés par deux voire par trois ! Il existe différents moyens d’épargner pour obtenir un revenu supplémentaire dans le futur : Assurance-vie, PEL, Livret A, etc. Nous allons nous préoccuper d’un système dont le but, contrairement aux autres contrats d’épargne, est essentiellement de préparer le passage à la retraite : le PER.

 

La préparation de la retraite est une étape cruciale pour être sûr d’avoir un niveau de vie convenable lorsque la période d’activité touchera à sa fin. Seulement, il faut prendre le temps de se renseigner et comparer les différents Plan Épargne Retraite proposés par les divers acteurs le proposant et comprendre le but de ce placement. La question qu’il faut se poser lorsque l’on décide de préparer sa retraite est : quel est le meilleur PER ? Dans un premier temps, il faut savoir quand le PER a vu le jour, dans quel contexte et dans quel but. Ensuite, il est important de comprendre dans quels cadres il est nécessaire d’ouvrir un PER. Et enfin déterminer quel est le meilleur PER selon sa situation et ses projets.

 

Qu’est-ce que le PER ?

Naissance du PER et caractéristiques

 


La souscription de Plan Épargne Retraite assurance (PER) explose, nouveau record de versements en septembre 2021

Record de versements battu pour le PER assurance La collecte nette du PER depuis le début de l’année 2021 ...
Lire La Suite…

Fiscalité : diminuez vos impôts avec le PERin

Le point sur les avantages du plan épargne PERin idéal pour préparer sa retraite. Mais cela peut s'avérer une niche ...
Lire La Suite…

Le PER a été mis en circulation il y a bientôt deux ans, le 1er Octobre 2019. Il s’agit d’un nouveau système d’épargne ayant pour objectif la préparation de la retraite, et qui est la conséquence de la loi PACTE. Ce nouveau Plan Épargne Retraite est en réalité une simplification administrative qui regroupe les anciens produits retraite comme le PERP et Madelin en un seul système plus simple et plus flexible.

 

Cela permet de développer un patrimoine sur le long terme qui débouchera sur une rente s’ajoutant à la retraite de base et à la complémentaire. Cependant, le PER peut également aider à faire face aux aléas de la vie : une invalidité de 2e ou 3e catégorie (du souscripteur, du conjoint ou d’un enfant), la fin de droit au chômage, un cas de liquidation judiciaire, le décès du conjoint (marié ou pacsé) ou le surendettement. En dehors de ces cas, ce nouveau système d’épargne peut également constituer un financement lors de l’achat de la résidence principale du souscripteur. Et si le titulaire du contrat décède avant la liquidation de son épargne, cette dernière est reversée à une personne désignée lors de la signature du contrat.

 

Une autre caractéristique du PER est : les avantages pour toute la famille. En effet, il est possible pour les parents de procéder à l’ouverture d’un PER au nom de leurs enfants qui pourra être utilisé à la manière d’un PEL. Cette solution est bénéfique pour les enfants comme pour les parents car ces derniers bénéficieront d’un avantage fiscal grâce à la déduction des sommes versées à leurs enfants de leurs impôts. Cependant, il faut garder à l’esprit que le PER est avant tout destiné à préparer le passage à la retraite, il est donc important de savoir qu’un risque de requalification par l’administration fiscale existe. Il ne faut également pas oublier que lorsque que l’enfant titulaire du PER souhaitera débloquer les fonds disponibles, il devra s’acquitter d’un impôt puisque le capital reste assujetti au barème progressif de cet impôt.

 

Les différents types de PER sur le marché

Il existe trois PER différents selon le cadre de souscription, chacun avec des caractéristiques qui peuvent différer :

 

Différents types de PER existent

Différents types de PER existent

Quel peut être Le meilleur PER ?

Prendre en compte certaines informations

 

Bien qu’il existe trois formes de PER différentes, il faut savoir que, selon notre situation, on ne peut pas bénéficier de n’importe lequel. Le PER Individuel est le plus répandu, car il est accessible à tous et cela peu importe la situation professionnelle, l’âge, les revenus, etc.

 

Tous les PER permettent de bénéficier d’un régime fiscal avantageux, seulement, cet avantage doit être entretenu pour être par la suite maximisé. Selon le contrat PER souscrit, les conditions de liquidation peuvent varier et être plus ou moins importantes. Il est donc important, pour s’assurer de ne pas avoir de mauvaises surprises au moment du déblocage du PER, de prendre préalablement connaissance des conditions de déblocage.

 

Il y a également des éléments qu’il faut analyser car ceux-ci peuvent varier selon le contrat que l’on souscrit et selon les acteurs qui propose l’ouverture d’un PER :

 

Les éléments à prendre en compte avant d'ouvrir un PER

Les éléments à prendre en compte avant d’ouvrir un PER

 

Ensuite, le PER d’entreprise peut être ouvert dans une société qui doit comprendre au minimum un salarié qui n’est pas le chef d’entreprise. Ce PER ne concerne pas forcément l’ensemble des salariés de l’entreprise, il peut par exemple être obligatoire seulement pour les cadres ou une autre catégorie désignée par l’employeur. Lorsque l’entreprise aura déterminé qui seront les bénéficiaires du Plan Epargne Retraite, il faudra définir le montant des cotisations salariales ainsi que la part de prise charge de l’employeur et celle prise en charge par le salarié.

 

Le PER d’entreprise peut être facultatif dans certaines d’entre-elles, mais peut également être obligatoire pour les salariés dans d’autres. Dans ces deux cas, les salariés bénéficient d’avantages fiscaux attractifs et l’échéance du contrat se situe à l’âge de la retraite, toujours avec des possibilités de déblocage anticipé.

 

La véritable différence entre le PER d’entreprise collectif et le PER d’entreprise obligatoire repose sur le fait que :

  • Pour le PER d’entreprise collectif facultatif, les salariés ont un PER mis à leur disposition par leur employeur, mais ne sont pas dans l’obligation d’y souscrire. Ce PER prend la place de ce qui était le PERCO, mais l’entreprise peut donc faire la balance et convertir ce produit en PER.
  • Pour le PER d’entreprise obligatoire, les salariés concernés sont dans l’obligation d’y souscrire et ainsi d’épargner. Cela concerne uniquement la catégorie de salariés désignée par l’employeur.

 

Comprendre la flexibilité et les possibilités de déblocage

 

Un contrat PER est avant tout destiné à être débloqué au moment de la retraite sous forme de rente viagère ou de capital versé à 100% depuis la loi PACTE de 2019. Ce déblocage est censé avoir lieu à l’âge de 62 ans, ce qui correspond à l’âge légal à partir duquel un travailleur a le droit de prendre sa retraite, sauf pour les cas de longues carrières, de handicap, de maladie de longue durée, etc. Donc la liquidation du PER s’effectue à partir du moment où vous êtes officiellement retraité, il faut alors prendre contact avec l’organisme avec lequel vous avez souscrit votre contrat pour procéder au déblocage des fonds.

 

Si le titulaire du contrat décède prématurément avant d’avoir liquidé son PER, le conjoint veuf ou une autre personne désignée dans le contrat pourra percevoir les fonds. Cette personne, en qualité de nouveau bénéficiaire, devra faire la demande de liquidation auprès de l’organisme chargé de la gestion du PER du défunt en leur transmettant une pièce d’identité, et un acte de décès.

 

En dehors de tout cela, des situations pouvant provoquer la liquidation anticipée d’un PER existent :

  • Le décès du conjoint (époux(se) ou partenaire de PACS) ;
  • Une invalidité de longue durée touchant le titulaire du contrat PER, le/la conjoint(e) (toujours mariés ou Pacsé) ou les enfants. Sachant que le déblocage ne peut avoir lieu que pour les invalidités de 2ème ou 3ème catégorie ;
  • Le surendettement ;
  •  Le chômage : dans le cadre d’une fin de droits aux indemnités ;
  • L’arrêt d’une activité dite non salariée : à la suite d’une liquidation judiciaire ou autre situation ayant pour conséquence une condamnation du tribunal de commerce.

 

En dehors des cas précédemment cités, il existe une autre raison pour laquelle certains souscripteurs liquident leur Plan Épargne Retraite : l’acquisition d’une résidence principale. En effet, les fonds contenus dans un PER peuvent être débloqués afin de servir de financement pour l’achat de la résidence principale du titulaire du contrat. Cependant, ce déblocage ne peut s’effectuer qu’en une seule fois et ne constitue pas un motif valable pour les PER obligatoires en entreprise (article 83).

 

En conclusion, les trois types de PER différents apportent chacun des avantages. Seulement, il existe une multitude de contrats différents selon les acteurs qui les proposent. Ainsi, le meilleur PER qui puisse exister dépend de la situation et des projets du souscripteur qui doit prendre en compte ses besoins et les avantages que peut lui apporter tel ou tel contrat pour assurer son futur en toute sérénité.

 

Si vous vous posez des questions ou si vous envisagez d’ouvrir un PER, nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet souscrire. Nous reviendrons vers vous rapidement afin de répondre à vos interrogations.

Info Loi Pacte
close-image