Complémentarité du PER et de l’assurance vie : une épargne intelligente

Votre retraite vous préoccupe ? Vous avez raison, car lorsque vous cesserez votre activité, vos revenus seront affectés par une baisse de 20 à 30% pour les salariés et de 60 à 70% pour les TNS. Il est donc recommandé d’anticiper cette baisse en se constituant une épargne et ainsi obtenir un complément de revenus à la retraite. Pour cela nous allons vous présenter une solution qui vous assurera un complément de revenus et

 

Les meilleurs contrats PER retraite du marché Souscription en ligne PER individuel retraite generali patrimoine

Quels contrats peuvent permettre d’anticiper la perte de revenus à la retraite ?

Il existe différent contrat qui ont pour but de placer son argent et de se constituer un capital, cependant nous allons nous intéresser ici aux deux principaux contrats permettant de préparer sa retraite.

 

Les deux contrats far dans le cadre de la préparation de la retraite.
Les deux principaux contrats dans le cadre de la préparation de la retraite.

 


Il est temps de faire le bilan de vos finances !

Le confinement a mis à rude épreuve les finances de beaucoup de ménage. Il a également mis en évidence l’intérêt ...
Lire La Suite…

Pourquoi ouvrir un PER ?

Vous souhaitez vous constituer un revenu complémentaire pour la retraite, mais vous ne savez pas vers quelle solution d’épargne vous ...
Lire La Suite…

D’une part, en remplacement du contrat Madelin, du PERP et de l’article 83, le PER () est désormais le seul et unique contrat d’épargne axé uniquement sur la retraite. D’autre part, l’assurance vie, placement préféré des Français ayant plusieurs objectifs, tels que la recherche de compléments de revenus, la préparation de la retraite, la protection de ses proches, etc. Ces deux contrats se rapprochent, car ils possèdent des modalités de souscription assez souples et accessibles.

En effet, la souscription à l’un de ces contrats (ou au deux) peut être effectuée par n’importe quelle personne physique, sans conditions de revenus, d’âge ou de statut professionnel. La personne titulaire du contrat pourra par la suite effectuer librement des versements quand elle le souhaite et du montant qu’elle désire, mais elle peut également mettre en place des versements programmés.

Si le nouveau retraité dispose de ces deux contrats et qu’il les a conjointement alimenté durant un certain temps, ceux-ci peuvent alors lui permettre de recevoir l’épargne accumulée soit sous forme de capital, soit sous forme de viagère, soit sous la forme d’un mix entre sortie en capital et sortie en rente. D’un autre côté, l’assurance vie laisse la possibilité au souscripteur de disposer librement de son épargne à n’importe quel moment, il s’agit ici du seul point de démarcation des deux contrats : la disponibilité de l’épargne.

 

Vous pouvez d’ailleurs découvrir les différents contrats PER sur le marché en 2022 en utilisant notre comparateur PER.

 

Le Plan épargne retraite et l’assurance vie, deux accès à l’épargne différents.

 

Dans le cadre d’une assurance vie, l’épargne accumulée reste à la libre disposition du souscripteur. En effet, il s’agit d’un contrat suivant les différents besoins de ceux qui le détiennent. L’assurance vie leur offre la possibilité de créer des projets à court ou à moyen :

  • Un achat immobilier ;
  • L’achat d’un véhicule ;
  • Payer les études de ses enfants ;
  • Financer un voyage ;
  • Préparer sa retraite ;

En cas de placement sur un contrat d’assurance vie, les fonds restent disponibles tout au long de la durée du contrat excepté si le souscripteur est acceptant (aucun retrait ne peut être effectué sans son aval) ou si le contrat contient une mise en garantie (dans le cas où il est affecté à la garantie d’une quelconque dette).

Dans le cadre d’un plan épargne retraite, à l’inverse de l’assurance, l’épargne constituée reste bloquée jusqu’au départ à la retraite du titulaire du contrat. En effet, les fonds épargnés sur un PER ont un but précis : compenser la baisse de revenus qui surviendra lors du passage à la retraite, sauf dans certains cas justifiant une liquidation anticipée de l’épargne tels que :

  • La fin des droits aux allocations chômage ;
  • Le surendettement ;
  • L’invalidité de l’épargnant, de son conjoint ou de ses enfants ;
  • Le décès du conjoint (partenaire de PACS ou marié) ;
  • L’achat d’un bien immobilier en qualité de résidence principale ;
  • Etc.

Il s’agit d’un contrat d’épargne adapté pour les personnes souhaitant obtenir un revenu complémentaire à la retraite et qui piochent assez facilement dans leurs réserves financières.

Au sein de ces deux contrats, vous avez la possibilité d’effectuer trois types de placements différents :

 

Les trois formes de versements possibles sur une assurance vie et un PER
Les trois formes de versements possibles sur une assurance vie et un PER

 

  • Les versements uniques
  • Les versements périodiques
  • Les versements libres

Cependant, il est important de bien noter que dans le cas d’un contrat à versements périodiques, le souscripteur qui procède aux versements aura toujours la possibilité de les interrompre s’il se trouve dans une situation financière délicate durant une période de sa phase d’épargne. On peut même envisager la liquidation d’une partie de l’épargne, on parle alors de rachat partiel. Dans ce contexte, il faut savoir que le rachat partiel ne signifie pas la clôture du contrat et que ce dernier ne perd en aucun cas son antériorité fiscale. 

Vous pouvez dès maintenant prendre contact avec l’un de nos conseillers afin d’y voir plus clair via l’onglet “”.

 

Une complémentarité eu niveau de la fiscalité

En effet, dans le cadre du PER, le souscripteur peut procéder à la déduction de ses versements volontaires des revenus imposables avec une certaine limite. Pour le souscripteur, cet avantage fiscal permet alors d’épargner des sommes plus importantes que sur une assurance vie.

En ce qui concerne l’assurance vie, la fiscalité en cas de liquidation en capital est plus intéressante. En effet, seuls les intérêts et plus-values sont soumis à l’impôt contrairement au capital. Ensuite, s’il s’agit d’un contrat souscrit plus de 8 ans auparavant, la partie imposable ne sera pas soumise à l’impôt sur le revenu, seulement des prélèvements sociaux à hauteur de 17,2% seront effectués avec un abattement annuel de 4600 euros (personnes seule) ou 9200 euros (pour un couple). 

 

Pour conclure

Lorsqu’il faut choisir un contrat, vous avez le choix : cela dépend de votre projet, de vos revenus, etc. Dans le cadre de l’assemblage d’un PER et d’une assurance vie, ce mélange peut être très intéressant pour cumuler et répartir son épargne sur le long terme.

Une assurance vie peut permettre de financier les études de vos enfants, d’anticiper les accidents de la vie ou encore, lors de la succession, permettre de transmettre un capital financier à frais réduits.

Quant au plan épargne retraite individuel, ce contrat offre la possibilité de créer une épargne uniquement axée sur la préparation de la retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.

On peut donc conclure en disant que le plan épargne retraite et l’assurance vie sont des contrats complémentaires.

 

Pour en apprendre davantage sur le PER, l’assurance vie et les contrats qui vous assureront un avenir serin, nous vous invitions à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet “souscrire”. Vous serez recontacté au plus vite et pourrez découvrir notre expertise et le contrat qui vous correspond.