La gestion pilotée : quels sont ses avantages ?

Le PER est un dispositif destiné à la . Il a permis aux épargnants la constitution d’une épargne afin de bénéficier d’un revenu complémentaire au moment de la retraite.

Il est entré en vigueur en octobre 2019 afin de remplacer les anciens produits retraite. Ces derniers ne sont plus commercialisés depuis octobre 2020.

Les meilleurs contrats PER retraite du marché

Le principal avantage que propose le PER est la déduction d’impôts, ce qui rend cette solution très attractive. En effet, le Plan Épargne Retraite vous permet d’épargner tout en bénéficiant d’une déduction d’impôt.

Une fois les sommes versées sur votre PER, il faut savoir les placés sur les bons supports afin d’obtenir le meilleur rendement possible. Pour ce faire, plusieurs modes de sont possibles au sein du PER. Vous pouvez gérer votre épargne seul via la gestion libre ou bien déléguer la gestion de votre épargne à un professionnel via la gestion pilotée.

La gestion pilotée est de plus en plus utilisée pour les placements des Français. Que ce soit au sein d’une assurance vie ou bien d’un PER, elle est à priori le mode de gestion le plus apprécié des Français.


Nouveaux PER et déblocage, on vous explique !

Après presque trois années de mise en vigueur, la loi PACTE a instauré un nouveau climat dans les entreprises et ...
Lire La Suite…

Comment fonctionne le PER ?

Le PER ou Plan Épargne Retraite qu’est-ce que c’est ? Le plan épargne retraite est une solution mise à disposition ...
Lire La Suite…

 

En quoi consiste la gestion pilotée ?

Il existe plusieurs modes de gestion au sein d’un d’épargne. La gestion pilotée consiste pour l’épargnant à déléguer la gestion de son épargne à un professionnel.

Actuellement, ce mode de gestion est fortement utilisé au sein du plan d’épargne retraite (PER) et de l’assurance-vie. En effet, lors de la souscription d’un contrat PER ou d’assurance-vie, deux modes de gestion sont proposés au titulaire du contrat : la gestion libre, qui donne la liberté à l’épargnant de gérer la répartition de son épargne lui-même, et la gestion pilotée.

Au sein d’un PER, la gestion pilotée est appelée gestion pilotée à horizon. Depuis l’arrivée du nouveau plan épargne retraite en octobre 2019 ce mode de gestion est celui étant appliqué par défaut. Toutefois, c’était déjà le cas avec ses prédécesseurs. En revanche l’assurance-vie, elle n’utilise pas la gestion pilotée comme, mode de gestion appliqué par défaut même si son utilisation est de plus en plus commune.

 

La gestion pilotée à horizon au sein du PER

Dans le cas du PER, la gestion pilotée à horizon est gérée par l’assureur à qui vous souhaitez déléguer la répartition de votre épargne. L’épargnant effectue ses versements et l’assureur doit prendre en charge le placement de son épargne sur les différents supports d’investissements disponible sur le contrat souscrit. Ce dernier a le choix entre le fonds en euros et les unités de compte. Le fonds en euros est un placement au rendement plus faible, mais sécurisé. Les unités de compte sont des placements certes plus risqués, mais avec grande perspective de rendement plus attrayante que les fonds euros.

Afin de bien répartir l’épargne de l’assuré sur ces deux supports, l’assureur s’appuie dans un premier temps sur l’âge de l’épargnant.

En effet, plus ce dernier est proche de la retraite et plus son épargne doit être sécurisée. De ce fait, son épargne sera placer sur du fonds en euros. Le profil d’épargnant est également pris en compte, il détermine le niveau de risque de l’épargnant.

 

Il existe 3 profils d’épargnants prévus par la loi :

  • Le profil « prudent horizon retraite » : un épargnant désirant prendre peu de risque
  • Le profil « équilibré horizon retraite » : un épargnant se trouvant dans un profil intermédiaire
  • Le profil « dynamique horizon retraite » : un épargnant désirant prendre plus de risques pour plus de rendement.

 

Profils d'épargnant PER
profils d’investissement PER selon le type d’épargnant

 

Il y a cependant une part minimale à investir dans des supports peu risqués à respecter, celle-ci augmente lorsque vous vous rapprochez de l’âge de la retraite.

De ce fait, pour un épargnant se trouvant dans un profil prudent, l’assureur doit au minimum investir l’épargne de son client dans 30% d’actifs présentant peu de risques au début de son contrat, ils devront progressivement atteindre les 90% au fur et à mesure que l’épargnant se rapproche de la retraite.

La loi encadre de cette façon la gestion pilotée à horizon afin de sécuriser l’épargne du souscripteur au fur et à mesure qu’il s’approche de l’âge de la retraite.

 

La gestion pilotée au sein d’une assurance-vie

La gestion pilotée dans un contrat d’assurance-vie est payante contrairement à la gestion pilotée à horizon intégrée au PER qui elle est gratuite. Néanmoins, elle présente certains avantages.

Ici encore, le principal atout de ce mode de gestion est que la répartition de l’épargne du souscripteur est déléguée à un professionnel. Ce dernier repère les meilleurs placements pour l’épargne de son client. Là aussi, la répartition se fait en fonction du profil d’épargnant de l’assuré. Certes un excellent rendement ne peut pas être garanti à l’assuré, toutefois un professionnel possède l’expertise requise, ce qui lui permettra de connaitre les supports les plus adaptés à son client pour espérer un rendement attrayant.

La gestion pilotée au sein d’une assurance-vie peut-être totale, c’est-à-dire que la totalité de l’épargne sera gérée par l’assureur ou bien partielle, c’est-à-dire qu’elle permet à l’épargnant d’avoir une part de son contrat en gestion libre.

 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les caractéristiques du PER, nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet « souscrire »