Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.

Aéma rachète Aviva France pour 3,2 milliards d’euros

Aéma rachète Aviva France pour 3,2 milliards d’euros

Vous le savez peut-être, Aviva France sera d’ici fin 2021 une filiale de la Société d’assurance mutuelle Macif, intégrée au groupe Aéma. Alors que la Macif était surtout présente dans l’assurance-automobile et habitation, elle l’était aussi dans l’assurance santé, depuis son rapprochement en début d’année avec Aésio. Grâce à ce rachat d’Aviva, la Macif va entrer dans le top 5 du marché français de l’assurance-vie et en faire un géant de l’assurance.

Qu’est-ce qu’Aéma ?

La création du groupe Aéma avait pour ambition d’inventer la protection de demain. L’acquisition d’Aviva France par le groupe, permettra alors de protéger un nombre plus large de personnes (12 millions de personnes soit quasiment 1 Français sur 6) avec des expertises plus pointues et larges.

Aéma repose sur 3 piliers :

  • Assurance dommage Macif (assurance automobile et protection de la maison)
  • Santé prévoyance Aésio
  • Assurance-vie, épargne patrimoniale et assurance professionnelle Aviva

Un rapprochement à 3,2 milliards d’euros

Dans l’objectif de créer un nouveau géant de l’assurance, le groupe Aéma a revendiqué le 23 février son intérêt pour le rachat de la branche Française de l’entreprise britannique Aviva. Aéma déclare alors s’appuyer sur ses fonds propres ainsi que sur une levée de dette pour financer ce rachat.

En termes de chiffres, pour l’année 2019, Aviva France comptait près de 7,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires et un bénéfice de 335 millions d’euros. Il est prédit que la future structure qui découlera de ce rachat comptera un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros, afin de pouvoir se hisser dans le top 5 des groupes d’assurance Français.

Alors qu’Aviva France représente 4 200 collaborateurs ainsi que des réseaux de distribution et de courtiers partenaires, le rapprochement entre les deux entreprises s’annonce être la plus grosse opération dans le monde de l’assurance pour cette décennie.

Et l’Afer dans tout ça ?

Vous le savez peut-être, l’Association Française d’Épargne et de Retraite (Afer) est une association d’épargnants qui compte plus de 760 000 adhérents représentant 55 milliards d’euros d’épargne gérée. Les contrats Afer sont souscrits auprès d’Aviva depuis 1976 ce qui en fait son partenaire historique, d’où la nécessité pour l’association de s’entendre avec Aéma sur leur avenir ensemble.

L’Afer et le groupe Aéma s’accordent notamment sur la nécessité de réinventer et de redynamiser le fond euros, par exemple au travers d’investissement dans l’économie réelle et au travers de sa gestion d’actif.

Dotée d’un « droit de consultation » sur la vente d’Aviva France, l’Afer dit avoir quatre attentes : pouvoir avoir un droit de regard sur l’organisme qui va racheter son partenaire, pouvoir garantir la performance du fond général, une garantie de diversification des personnes amaenées à gérer la future structure, une résolution d’une affaire qui pesait sur Aviva, ainsi que le fait d’accorder plus de souveraineté aux adhérents de leur association.

Aéma était, selon l’Afer, le groupe mutualiste qui correspondait le plus a leurs objectifs et besoins pour préserver l’intérêt de leurs adhérents. L’association à également estimé que les deux partenaires partagent une vision très proche.

 

Qu’est-ce qui va changer ?

De manière générale, pas grand-chose. Aéma Groupe, qui tient énormément à ses valeurs et son identité mutualiste, se dit extrêmement fidèle au respect des marques, des savoir-faire, ainsi que de ses adhérents et clients. En sommes, pas de changements majeurs à prévoir pour les adhérents ou les employés.

De plus, ce projet d’acquisition se dit respectueux de l’identité, de l’activité et de l’emploi d’Aviva France, ce qui laisse entendre une reprise de l’ensemble de leurs activités. Le directeur général d’Aéma Groupe, Adrien Couret, entend reprendre les activités du groupe pour développer en particulier l’UFF, société reconnue dans la gestion patrimoniale.

 

 

Info Loi Pacte
GUIDE RETRAITE GRATUIT
close-image