Gérer son PER : La gestion pilotée

Depuis le vote de la loi PACTE, le mode de gestion pilotée est devenu accessible à l’ensemble des investisseurs. En effet, autrefois ce mode de gestion était plus mis à disposition des investisseurs aisés et avec des profils plus importants.

 

Explications

Après sa mise en place en 2019, la loi PACTE a pour but d’étendre la gestion pilotée à l’ensemble des produits d’épargne retraite (PER).

Par conséquent, sauf si l’investisseur (épargnant) exprime un désir à contrario, les effectués seront affectés en fonction d’une allocation. Cette dernière aura pour but de varier les risques financiers selon l’horizon d’investissement du titulaire du contrat retraite.

La gestion pilotée est un mode de gestion financière capable d’axer les versements vers des supports dits « dynamiques » qui seront investis en actions, et par la suite sur des supports jugés moins risqués vis-à-vis du marché.


Assurance Vie ou Plan Epargne Retraite, quel choix faire pour votre futur ?

En France, les travailleurs sont souvent préoccupés par le futur, la retraite, l'épargne, la succession… Des sujets épineux qui donnent ...
Lire La Suite…

Faut-il préparer sa retraite ?

Le financement des retraites peut se concevoir de deux manières : L’une est fondée sur la solidarité entre les générations, ...
Lire La Suite…

Pour un salarié, plus celui-ci s’approche de la retraite, plus épargne sera investie sur des supports moins risqués.

Ce mode de gestion est d’ailleurs déjà mis en place sur les contrats d’assurance vie ainsi que dans la partie « multisupport » des contrats.

 

Si vous souhaitez souscrire un contrat PER et en savoir davantage sur la gestion pilotée des différents contrats disponibles sur le marché, vous pouvez utiliser notre comparateur PER.

 

La généralisation de la gestion pilotée

Dans le cas d’un investisseur qui choisit de placé son épargne dans un fonds profilé, celui-ci est en capacité de décider de lui-même d’acheter ou vendre le support d’investissement.

En revanche, il faut être attentif, car les fonds flexibles dits « patrimoniaux » ayant pour but de viser les gains supérieurs aux fonds euros des assurances vie en évitant les risques les plus importants, ne sont pas forcément des fonds sécurisés. Et cela est dû au fait qu’une poche obligataire (généralement investie en obligations d’État puisque définie comme l’investissement le moins risqué) les pénalise lors de la montée des actions sur les marchés, et n’assure pas de protection lorsque ces fonds sont en baisse

Comme nous l’avons dit précédemment, la gestion pilotée, auparavant réservée aux investisseurs aisés est maintenant accessible pour un plus grand nombre d’entre eux. Ce mode de gestion est donc disponible dans les offres d’assurance vie, surtout celles disponibles en ligne, et présentement pour des investisseurs plus modestes (c’est-à-dire à partir de quelques centaines d’euros seulement).
Mais c’est notamment la baisse de rendements du fonds en euros qui aura incité les assureurs à orienter leurs clients (épargnants) vers la gestion pilotée, celle-ci étant déléguée dans les contrats multisupports.

 

Les frais par rapport à la gestion pilotée

Lorsqu’un investisseur choisit le mode de gestion pilotée dans son contrat, il est important qu’il soit attentif par rapport aux frais additionnels du pilotage. En effet, ceux-ci peuvent monter jusqu’à 0,6%, et s’ajoutent à des frais annuels de gestion qui sont, quant à, eux prélevés sur les unités de compte du contrat et varient de 0,6 à 1% des encours.

Il faut également savoir que certains gérants préfèrent miser sur des fonds appelés « fonds actifs », qui prélèvent des frais aux alentours de 2% de l’encours par an.
Pour avoir une idée précise de ce qui attend l’épargnant au niveau des frais, il est important que ce dernier effectue le cumul de l’ensemble des frais du contrat. On entend par là les frais de délégation et frais de gestion des fonds en euros.

Ensuite, il faut savoir Les mandats classiques, faits en sicav et en FCP, vont souvent au-delà de 3%.
Et enfin, certains contrats offrent la possibilité de faire un mis entre gestion libre et gestion pilotée, et même parfois mélanger différentes gestions pilotées.

 

Gestion profilée, pilotée ou sous mandat

Il existe plusieurs types de gestion :

Les trois principaux modes de gestion financière.
Les trois principaux modes de gestion financière.

 

Avec une gestion profilée, l’épargnant est libre de choisir un fonds plutôt diversifié et flexible, en sachant que ce mode de gestion a une stratégie répondant à un niveau de rendement et de risque plus important.

Cela dépend des offres disponibles, mais les profils de risque varient en général de trois à cinq. Et ce en partant d’un profil « prudent » jusqu’à un profil « dynamique », en passant par un profil « équilibré ». En règle générale, la pondération des actions permet au profil d’évoluer, en sachant que le profil le plus risqué reste « dynamique » car c’est celui le plus exposé face aux actions.

Dans le cadre d’une gestion pilotée, c’est un gestionnaire extérieur qui s’occupe de prendre en charge la sélection des supports sur lesquels sera répartie l’épargne. Les arbitrages sont alors effectués en fonction du risque choisi par le titulaire du contrat.

La gestion pilotée par horizon est, quant à elle, propre au PER. En effet, ce mode de gestion affecte les versements sur un Plan épargne retraite en fonction des allocations de l’épargne permettant de diminuer de manière progressive les risque financiers et qui correspondent à  des profils d’investissement adaptés à un horizon de long terme. La qualification de ces profils prend en compte le niveau d’exposition aux risques financiers et l’espérance de rendement pour le titulaire.

Enfin, une gestion sous mandat met en place un suivi plus personnalisé pour ses clients. En général, il s’agit de la gestion de patrimoines plus importants. Cette option est plus coûteuse, car il s’agit d’une solution « sur-mesure » pour le client.

 

Si vous vous posez des questions sur les différents modes de gestion de votre contrat PER, vous pouvez dès maintenant prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet « souscrire ». Vous serez recontacté au plus vite afin d’apporter des réponses adaptées et ainsi trouver les meilleures solutions pour votre épargne.