PER bancaire ou assurance : quel choix ?

Dans un premier temps, le PER peut être identifié comme une simple enveloppe fiscale. En effet, l’offre financière contenue dans un PER peut être fortement assimilée à l’assurance vie, voire à un compte-titres. Ce détail est relativement important quand on décide de souscrire à un contrat retraite PER. 

 

Les meilleurs contrats PER retraite du marché

Vous souhaitez maintenant ouvrir un plan d’épargne retraite (PER) ? La première question à se poser avant est de savoir si l’investissement est dans votre intérêt d’un point de vue financier. Bref, le PER présente un énorme avantage pour les foyers imposables : le montant que vous lui versez chaque année vient en déduction des revenus annuels que vous déclarez au fisc. En revanche, si vous ne taxez pas ou peu de taxe, le produit n’est pas obligatoirement le plus intéressant… Pour la première question, et pour savoir combien vous pourrez déduire fin 2021, la réponse est à votre portée fin, la rubrique « Plafond Épargne Retraite » de l’Avis d’Impôt.

 

Après cette première étape critique, la deuxième question est de savoir quel PER choisir. 


Comment souscrire un plan d’épargne retraite dès aujourd’hui ?

L'une des choses les plus importantes que vous devez faire dans la vie est d'épargner pour la retraite. La retraite ...
Lire La Suite…

Le fonctionnement du PER Individuel en détail

Le PER est un système d’épargne qui cible la retraite. Ce système de contrat d’épargne sur le long terme est ...
Lire La Suite…

 

Il est courant de comparer les fonds disponibles, les , la qualité des conseils ou des gérants, etc. Mais sachez-vous qu’il existe deux grandes familles de PER qui coexistent dans les plans “personnels” vendus par les banques, les courtisans et les compagnies d’assurance ? D’une partie « PER Assurance » et d’autre partie « PER banque » aussi appelée « PER compte-titres ».

Pour connaître les différents contrats présents sur le marché actuellement, vous pouvez utiliser notre comparateur PER. 

 

Le PER assurance : un contrat d’assurance vie axé sur la retraite ? 

 

La plupart des PER mis à disposition des particuliers sont des PER assurance. D’un point de vue fiscal, a ici un contrat bloqué jusqu’à l’âge de la retraite (mais il peut y avoir des cas de déblocage anticipé), avec une déduction fiscale à l’ouverture ou à la sortie selon les termes du contrat. Autant de différences avec l’assurance vie. D’un point de vue financier, Les contrats PER Assurance s’appuient sur le fonds en euros, qui reste le support loin de l’assurance vie, ainsi que sur le fonds en unités de compte. 

 

PER bancaire : un contrat compte titres pour la retraite

 

Les « PER bancaires » ou « compte titres » bénéficient des mêmes avantages fiscaux que les « PER assurance ». Néanmoins, financièrement, ce produit est différent : aucun fonds en euros n’est disponible, aucun fonds en unités de compte non plus. Contrairement aux « PER assurance », la gestion des « PER bancaires » est effectuée par des gestionnaires d’actifs. Dans le cas d’une banque de taille importante, cette dernière peut proposer ces deux contrats. 

 

Une grande différence de frais 

 

Un premier rapport a été publié par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), ce rapport s’avère être assez cinglant sur le PER. C’est en se basant sur ce rapport que Bruno Lemaire, ministre de l’Économie, a pu affirmer que le contrat bénéficiait d’un « succès extraordinaire ». En effet, à noter que plus de 4 millions de contrats PER ont été souscrits depuis sa mise en place. Seulement, ce succès est attaché par les frais pratiqués dans les établissements bancaires (financier). De ce fait, les assureurs comme les banques seront dans l’obligation de fournir des efforts sur la transparence des frais, voire les refuseront. Cependant, on regrette le nombre trop faible de PER compte-titres car, aujourd’hui les PER présentent des frais plus réduits que les contrats d’assurances : 

 

Frais du PER à 0% 
Frais du PER à 0%

 

  • 0% de frais sur versement ;
  • 0% de frais d’arbitrage ;

De plus, on notifie peu de du fonds en euros ainsi qu’une facturation qui diverge sur les frais de gestion annuels, mais qui demeure bien moins élevée que pour le PER Assurance. 

 

Peu de PER bancaires sont disponibles, pourquoi ? 

 

Dans un premier temps, seuls deux titres de compte PER sont disponibles sur le marché du PER individuel (PERin), alors que l’on ne compte pas moins de 34 PER Assurance. 

Ensuite, la présidente du CCSF, Corinne DROMER, a souligné dans un rapport l’existence de quelques contrats PER Assurance avec des frais plus réduits, notamment sur le web. Seulement, les courtisans en ligne ne sont pas qualifiés pour vendre des comptes-titres.

La présidente du CCSF espère que les courtisans en ligne ainsi que le Plan Épargne Retraite compte-titres dans le but de faire « basculer » le marché et entraîneront la baisse des différents frais sur les contrats. 

 

Le PER bancaire et la transmission du patrimoine incompatibles ? 

 

En ce qui concerne les contrats PER compte-titres, ils bénéficient de frais moins importants, mais ne présentent pas de fonds en euros.De plus, ces contrats ne sont pas très attrayants d’un point de vue successeur… En cas de , les PER Assurances ont la même possibilité d’exonération de droits lors de la succession que dans le cas d’un contrat d’assurance vie si la mort du titulaire du contrat intervient avant l’âge de 70 ans (avec un abattement de 152 000). À l’opposé, un PER compte-titres ne permet de bénéficier d’aucun avantage en cas de décès, l’épargne investie par le souscripteur décédé sera complètement intégrée à la succession. 

Pour en savoir plus et découvrir le contrat qui vous correspondra le plus, vous pouvez contacter l’un de nos conseillers via l’onglet souscrire. Vous serez recontacté rapidement afin de préparer votre retraite en toute quiétude.