PER : sur quels supports financiers sont placées les sommes ?

On entend davantage depuis quelques années qu’il faut épargner pour après sa retraite. En effet, la capitalisation sur la retraite, phénomène répandu par exemple aux Etats-Unis mais marginal jusqu’alors en France, devient de plus en plus indispensable pour maintenir son confort de vie une fois sa vie active terminée. En 2019, on avait un rapport de 1,70 cotisant pour un retraité et la tendance décroissante ne devrait pas s’estomper dans les décennies à venir. On prévoit seulement 1 cotisant pour 1 retraité en 2050, et certains prédisent même que ce rapport historiquement bas devrait être atteint plus tôt. Ainsi, le système de répartition des retraites de la Sécurité Sociale s’essouffle, rendant inévitable une perte de revenus importante une fois à la retraite.

 

Les meilleurs contrats PER retraite du marché

C’est pour cela que le gouvernement a fait voter en 2019 la loi PACTE, introduisant le Plan Épargne Retraite. Cette nouvelle enveloppe vient renforcer les anciens contrats existants pour les rassembler sous leurs nouvelles formes : le PER Individuel, le PER Collectif et le PER Obligatoire. Un des avantages majeurs avancés par le gouvernement est sa fiscalité avantageuse, vous permettant de mettre des capitaux de côté tout en déduisant vos . De plus, l’épargne investie vous rapporte même potentiellement des plus-values qui viendront gonfler votre complément de retraite. Mais grâce à quels supports financiers ces intérêts sont-ils générés ?

 

Quels sont les différents supports financiers ?

Dans un premier temps, il est important de connaître les différents placements financiers sur lesquels vous pouvez investir votre épargne afin d’opter pour celui qui correspond le mieux à votre situation. Il existe 4 types supports de placements :


Le PER Crédit Agricole : Revue et avis

Le Crédit Agricole est un groupe d’établissements bancaires français. D’abord orienté vers le monde agricole comme outil de soutien de ...
Lire La Suite…

Comparateur de PER

Le PER, ou Plan Épargne Retraite est un système d’épargne sur le long terme qui découle de la loi PACTE ...
Lire La Suite…

 

  • monétaires
  • obligataires
  • immobiliers
  • actions
Les différents supports financiers du PER

Les placements monétaires

Ce sont des actifs, soit des demandes de prêts en l’occurrence sur une courte période, qui peuvent être émis par des , des états ou des institutions financières. Les risques de ces placements sont faibles, mais rapportent en contrepartie des rendements peu élevés.

 

Les placements obligataires

Comme son nom l’indique, il s’agit d’obligations, soit des prêts sur le long terme émis par des grandes entreprises ou des Etats. Le rendement est défini à l’avance, selon de la durée du prêt et les chances que l’emprunteur ne rembourse pas Les taux appliqués sur ces emprunts sont généralement assez faibles, donc ne génèrent pas des intérêts très importants.

 

Les placements immobiliers

Vous avez également la possibilité de placer votre épargne sur des fonds immobilier grâce à une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI). En investissements dans ces biens immobiliers, vous avez la possibilité de générer des revenus importants, notamment grâce aux loyers perçus ou aux plus-values potentiellement réalisées, mais vous pouvez risquer de subir une crise immobilière, bien que le prix de l’immobilier soit croissant dans l’ensemble des villes de France.

 

Les actions

Lorsque vous détenez une ou plusieurs actions d’une entreprise, vous possédez une partie de cette dernière. Le rendement de cette action se perçoit sous forme de dividende, soit une partie du bénéfice réalisé par l’entreprise à la fin de son exercice. Vous pouvez espérer un rendement important comme risquer de subir une perte sur cet investissement.

 

Comment choisir les supports financiers sur lesquels placer mon épargne ?

Les supports financiers sur lesquels vous investirez vos capitaux seront déterminés en fonction de la gestion optée pour votre PER. Effectivement, au moment de la signature de votre contrat, vous aurez le choix entre :

 

 

La gestion libre

Lorsque vous optez pour une gestion libre, vous avez le libre choix des supports sur lesquels seront placés vos capitaux. Vous les choisirez en fonction de votre profil, soit vos objectifs de rendement, les risques que vous êtes prêts à prendre, l’âge à partir duquel vous investissez et l’âge à partir duquel vous voulez avoir accès à votre épargne. Pour rappel, sauf cas de déblocage anticipé, vous ne pouvez liquider votre plan qu’à partir de l’âge de départ à la retraite. Surtout, si vos placements n’atteignent pas les rendements espérés, ne vous découragez pas !

 

La gestion pilotée

C’est le mode de gestion par défaut du PER, forcément proposé par imposé par la législation. Le pilotage se fait de manière robotisée. Si vous êtes à un âge éloigné de celui de la retraite, vos fonds seront placés sur des supports risqués, mais à haut rendement, afin de maximiser votre épargne. À l’inverse, plus vous vous rapprocherez de l’âge de départ à la retraite, plus votre épargne sera placée sur des supports avec des plus-values peu élevés, mais sécurisés.

 

La gestion sous mandat

Dans le cas de la gestion sous mandat, vous confiez le libre choix des investissements qui seront fait avec votre épargne. Le risque est que même à l’approche de votre retraite, les capitaux que vous aurez accumulés ne soit pas placés sur des supports sécurisés. De plus, ce service proposé par votre organisme comporte souvent des frais assez élevés.

 

Si vous avez le choix entre ces modes de gestions, les modalités ne seront pas les mêmes selon les contrats PER et les organismes qui les émettent. Précisément, que ce soit sur la gamme de supports financiers proposée ou encore les frais de gestion pour ne citer que cela. Chaque contrat possède ses spécificités, c’est pour cela que nous vous invitons à contacter un conseiller afin d’opter pour la meilleure solution.