Recherche pour :
infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Où déclarer son plafond épargne retraite ?

Le plafond épargne retraite est une mention face à laquelle vous vous êtes déjà surement retrouvé. Ce terme découle du Plan Épargne Retraite. Le PER qui a d’ailleurs subi un changement majeur avec la loi PACTE de 2019.
Nous vous expliquerons donc brièvement le PER mais surtout nous vous dirons qu’est-ce que le plafond épargne retraite, comment le calculer et où le trouver.

 

Le Plan Épargne Retraite

Le PER, comme nous vous l’avions évoqué en introduction, a subi une révolution qui l’a profondément changé. En effet, la loi PACTE en est à l’origine et a apporté le fait que tous les anciens contrats d’épargne retraite sont remplacés par le PER. Le contrat Madelin, le PREFON, le PERP … Tous ces contrats ne sont plus proposés et seront amenés à être définitivement supprimés au 1er janvier 2023.

Le PER est donc LE nouveau produit d’épargne pour la retraite et se décline en trois compartiments distincts :

  • PER d’entreprise : produit d’épargne proposé par votre entreprise à votre arrivée, il est absolument facultatif. Il vous faut le signaler afin de ne pas y souscrire.
  • PER d’entreprise obligatoire : le même dispositif que pour le précédent. La différence est située à la souscription puisque celui-ci est obligatoire. En effet, le chef d’entreprise décide que la totalité ou une partie de ses salariés doivent souscrire au PER d’entreprise.
  • PER individuel : produit d’épargne individuel qui peut-être souscrit par n’importe quel travailleur résidant fiscalement en France.

Les versements sont non obligatoires et sont éligibles à une déduction d’impôt sur le revenu professionnel. C’est le point fort qui doit permettre d’attirer un grand nombre de travailleurs pour y souscrire. Le fait aussi que ce produit ne soit liquidable qu’à l’âge de la retraite permet de réellement projeter une prévoyance pour la retraite. Enfin, les conditions de déblocage anticipé sont aussi un avantage à souscrire à ce produit d’épargne.

Il existe plusieurs situations dans lesquelles le souscripteur à la possibilité de liquider son contrat avant la date finale.

 

Nous vous conseillons d’utiliser notre comparateur PER. Notre outil vous apportera une aide certaine afin de trouver le contrat qui correspondra à vos projets.

 

Les trois compartiments du Plan Epargne Retraite

 

Le Plafond Épargne Retraite

Qu’est-ce que c’est ?

Le plafond épargne retraite correspond à la limite des déductions faites sur votre déclaration d’impôt sur le revenu. En effet, plus vous effectuez de versements sur votre PER, plus vous obtiendrez une déduction importante. Et c’est donc là qu’entre en jeu le plafond épargne retraite qui permet de poser une limite à cette déduction.

 

Comment le calculer ?

Le calcul peut s’avérer compliqué de prime abord. Nous allons de ce fait regarder ensemble un exemple qui devrait vous éclairer sur cette partie assez technique.

Afin de déterminer son Plafond Épargne Retraite, nous devons d’abord prendre connaissance du montant du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) qui est nécessaire pour ce calcul. Le PASS est d’une valeur de 41 136€  pour l’année 2021. Nous nous baserons ainsi sur ce montant de l’année 2021 pour les explications qui vont suivre.
Nous séparerons aussi les travailleurs salariés et les travailleurs non-salariés puisque des différences dans le calcul du plafond sont à noter.

On débute avec les travailleurs salariés. Pour eux, le Plafond Épargne Retraite correspond à :

  • 10 % du PASS de l’année n-1,
  • 10 % des revenus générés professionnellement de l’année n-1 dans une limite de 8 fois du PASS de l’année n-1.

Et maintenant, les travailleurs non-salariés. Pour eux, Plafond Épargne Retraite est différent et correspond à :

  • 10 % des bénéfices enregistrés par le travailleur non salarié dans la limite de 32 908€, (soit 10% de 8 PASS 2021) auxquels une addition de 15 % de la fraction du bénéfice imposable s’ajoutera (la fraction de ce dit bénéfice est de 43 192€, compris entre 1 et 8 PASS),
  • 10 % du montant annuel du PASS, ce qui équivaut à 4 113€.

Si vous rencontrez toujours des difficultés quant à la compréhension du calcul du plafond épargne retraite, nous vous invitons à vous tourner vers un de nos conseillers en vous rendant sur l’onglet ”Souscrire” en haute de page. Vous serez recontacté hâtivement par l’un d’entre eux.

 

Comment l’utiliser ?

Il existe différentes façons de bien exploiter son Plafond Épargne Retraite. Nous allons les voir tout de suite.

Pour commencer, vous pouvez mutualiser votre plafond épargne retraite avec celui de votre conjoint(e). En effet, si votre partenaire est peu imposable ou qu’il n’a tout simplement pas utilisé son plafond, alors il s’avèrerait judicieux de les mettre en commun pour pouvoir d’un plafond plus élevé.

Vous devez être cependant être lié à votre partenaire par un contrat de mariage ou de PACS.

Dans un second temps, vous pouvez rattraper vos plafonds des années écoulés. Et oui, il existe un reliquat qui permet d’utiliser vos plafonds jusqu’à trois ans en arrière.

 

Où le trouver et le déclarer ?

Pour conclure, le plafond épargne retraite se situe sur la fiche d’imposition et plus précisément à l’arrière de celle-ci. En bas de la feuille, vous retrouverez la ligne ”PLAFOND ÉPARGNE RETRAITE” avec notamment votre plafond de l’année ainsi que ceux des années précédentes. C’est aussi au niveau de cette que vous pourrez déclarer vos versements en direction de votre PER.

 

Vous pouvez contacter l’un de nos conseillers en cliquant sur l’onglet “souscrire”. Vous serez recontacté rapidement afin de dresser le bilan de votre situation et trouver les meilleures solutions de placement.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
L’épargne retraite, comment cela fonctionne ?

L’épargne pour la retraite est aujourd’hui une nécessité pour les travailleurs français. Cette action de prévoyance doit permettre de pouvoir se créer un futur plus serein. Pour pouvoir se créer ce futur, plusieurs dispositifs d’épargne différents sont commercialisés depuis 2019 pour permettre aux Français de trouver la solution qui leur correspond le mieux. Nous allons donc voir ensemble pourquoi il est important d’épargner, quelles sont les deux principaux produits d’épargne disponibles et comment les alimenter.

 

La nécessité d’épargner

Il faut d’abord partir du principe que vos revenus seront divisés par deux (au minimum) une fois que vous atteindrez l’âge de la retraite. En prenant en compte cette information, vous savez maintenant qu’il est absolument crucial de commencer à épargner le plus tôt possible.
Car non seulement vos revenus diminueront considérablement, mais vos frais, eux, ne baisseront pas spécialement et connaitront certainement une augmentation due à plusieurs facteurs :

  • votre santé peut se dégrader au fil des ans entraînant une hausse de vos frais médicaux,
  • le financement de vos projets sur le long terme,
  • apporter une aide financière à votre famille,
  • préparer votre succession.

Il est, de ce fait, conseillé de lancer son épargne le plus tôt possible, même s’il n’y a pas d’âge pour épargner. Ensuite, il vous sera important d’être accompagné et conseillé par des professionnels compétents. Votre banque, votre assurance, votre mutuelle, un cabinet de gestion de patrimoine ou un cabinet de conseil en investissement financier ; de nombreuses solutions sont adaptées pour un accompagnement optimal.

Faites toutefois attention ! Tournez-vous vers des solutions fiables et recommandées, surtout si vous passez par des organismes indépendants. Les professionnels que vous rencontrerez doivent opérer en respectant une charte de bonne conduite qui est réglementée. Ces professionnels doivent être capables d’établir votre profil financier, ainsi que de fournir des informations claires et non trompeuses sur les investissements à risque ou sur les frais et coûts engagés sur des décisions de placements… Bref, vous l’aurez compris, vous avez la nécessité de bien vous informer avant d’engager vos propres fonds.

 

Quelles sont les possibilités pour épargner ?

Comme nous vous l’avons expliqué en amont, il existe aujourd’hui deux principaux produits d’épargne sur le marché. Ces deux produits sont proposés aux travailleurs (ou non-travailleurs) français qui souhaiteraient se constituer une épargne, peu importe le motif.

 

Assurance-vie

Pour commencer, le produit d’épargne préféré des Français : l’assurance-vie.

Le contrat peut être dit de vie, de décès ou de vie et de décès. L’idée globale des contrats est la même, c’est-à-dire que vous pouvez effectuer des versements libres, des versements programmés ou un unique versement.

Pour les contrats d’assurance en cas de vie et de décès, ils fonctionnent de la même façon et offrent une grande latitude de gestion. Autrement dit, les contrats sont liquidables à tout moment et ils servent davantage de placement financier.

En ce qui concerne le contrat de décès, il est lui utilisé pour fournir une aide et un soutien financier, en cas de décès du souscripteur, pour le ou les bénéficiaires. Les trois contrats bénéficient d’un avantage fiscal quand ceux-ci ont au moins huit ans d’ancienneté.

Les contrats d’assurance-vie sont donc appréciés, car il existe la possibilité de les liquider à tout moment, ce qui peut permettre de financer des projets sur le moyen terme ou encore de couvrir des frais qui sont imprévus.

 

Plan Épargne Retraite

Le PER a été lancé sur le marché des produits d’épargne en 2019 avec la nouvelle loi PACTE. Ce contrat d’épargne est destiné à remplacer tous les contrats d’épargne retraite individuels ou collectifs tels que le contrat Madelin, le PERP ou bien encore l’article 83. Effectivement, ces anciens contrats ne sont plus proposés par les organismes financiers et seront définitivement supprimés au 1er janvier 2023.

Le PER est divisé en trois sections distinctes. Le PER individuel, le PER d’entreprise et le PER d’entreprise obligatoire.
Les sections d’entreprise et d’entreprise obligatoire fonctionnent de la même façon puisqu’ils sont proposés par votre entreprise. La première section est facultative, vous pouvez confirmer ou infirmer votre adhésion lors de votre arrivée.

La deuxième section semble obligatoire, le chef d’entreprise choisit l’ensemble ou une catégorie de ses salariés pour l’éligibilité au PER d’entreprise.
Le PER individuel, quant à lui, fonctionne différemment, car il s’agit d’un contrat qui est souscrit individuellement. En effet, un travailleur résidant fiscalement en France est éligible pour souscrire à un PER.

La particularité du PER est que c’est un produit d’épargne pour la retraite et donc par conséquent que le contrat s’avère liquidable uniquement arrivé à l’âge de la retraite. Certains cas exceptionnels peuvent permettre de déroger à ce point.

 

Epargne Retraite : Assurance-vie ou PER

 

Vous l’aurez compris, il y a de ce fait deux manières distinctes de pouvoir épargner pour la retraite et c’est vous qui décidez de la solution qui vous paraîtra la plus adaptée à votre situation. Si vous éprouvez des difficultés à chercher, nous mettons à votre disposition notre comparateur PER pour vous aider dans votre recherche. Il est également possible de contacter directement nos conseillers via l’onglet ”Souscrire” en haut de page, vous serez recontacté rapidement pour faire le bilan complet de votre situation.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Epargne Retraite, quel outil choisir ?

Épargner pour sa retraite, c’est un sujet épineux et qui inflige souvent aux Français des séries de questionnement. Succession, prévoyance, retraite, épargne… tous ces mots reviennent la plupart du temps et il faut y trouver des réponses pas toujours évidentes. Nous allons donc voir ensemble quel outil choisir pour épargner.
Et pour répondre à cette problématique, nous verrons tout d’abord ce que signifie ”épargner”, dans un second temps nous expliquerons pourquoi il est important d’épargner pour sa retraite et dans un dernier temps, nous verrons quels moyens sont à votre disposition pour épargner.

 

Comment on fait pour épargner ?

C’est un concept qui remonte au XVIIIe siècle pour ses prémices. On retrouve même le concept d’épargne dans la fable de Jean de la Fontaine avec par exemple ”la Cigale et la Fourmi”. La fourmi conserve ses réserves acquises pendant l’été jusqu’à la période fatidique de l’hiver, elle peut donc vivre tranquillement avec ce qu’elle a mis de côté tandis que la cigale n’a pas pris ses précautions et se retrouve dans une situation compliquée à l’arrivée de l’hiver.
Eh bien remplaçons l’hiver par la retraite et vous aurez une bonne métaphore pour expliquer l’action d’épargner. En effet, il faut prendre vos précautions et commencer à épargner dès que vous le pouvez, avec vos moyens, afin de vivre une retraite plus paisible.

Pour reprendre un ton plus terre à terre, il est nécessaire d’épargner car arrivé à l’âge de la retraite, vos revenus diminueront fortement, jusqu’à plus de la moitié. Ce n’est pas rien d’autant que vos dépenses sont susceptibles de rester les mêmes voire d’augmenter, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Financer des projets de longue date,
  • Prévoir des frais médicaux plus importants,
  • Aider sa famille, préparer sa succession,
  • L’interrogation permanente autour de la législation de la retraite.

 

Une bonne épargne passe par de bons conseils

Il faut bien prendre en compte le fait que le monde financier est un monde à risque qui, même s’il évoque de beaux succès, évoque des pertes. Alors si vous voulez réaliser des placements afin de faire fructifier votre épargne, nous vous conseillons très fortement d’être accompagné. Pour cela, il vous faut vous tourner vers des organismes financiers agréés qui sauront vous accompagner dans votre démarche.
Plusieurs organismes peuvent être une aide dans votre démarche tels que :

  • votre banque
  • un courtier
  • votre assurance / votre mutuelle
  • cabinet d’investissement financier
  • cabinet de conseil de gestion de patrimoine

En vous tournant vers une de ces solutions, vous devez aussi prendre certaines précautions. Votre conseiller devra impérativement respecter une bonne conduite. Celle-ci est réglementée et se détaille avec plusieurs actions comme une information limpide et non trompeuse, établir votre profil pour déterminer si vous pouvez faire des investissements comportant des risques ou non, vous faire part de tous les frais et coûts qui seront engendrés par les décisions qui seront prises par et pour vous.

 

Différentes façons d’épargner

Aujourd’hui, deux façons d’épargner pour préparer sa retraite existent. Il y a la solution préférée des Français avec l’assurance-vie et il y a un nouveau produit présent sur le marché depuis 2019, le PER.

L’assurance-vie

L’assurance-vie est le produit d’épargne préféré des Français car c’est celui qui présente le moins de difficultés d’utilisation. En effet, le souscripteur peut placer l’argent sur son contrat comme il le souhaite et le récupérer quand il le souhaite. Des versements non réguliers, réguliers, une somme d’argent de manière exceptionnelle… tout est possible. Il est donc possible de financer un projet, couvrir des frais non prévus bref une latitude appréciée.
Ce produit se décline en trois contrats :

l’assurance-vie en cas de décès : ce contrat a pour objectif de faire parvenir un soutien financier aux bénéficiaires le jour où le souscripteur décède, de préparer sa succession,

l’assurance-vie en cas de vie : ce contrat a pour objectif d’offrir un moyen d’épargne pour le souscripteur tout en sachant que le contrat est liquidable à tout moment,

l’assurance-vie en cas de vie et de décès : ce contrat offre un mélange des deux premiers contrats, point particulièrement apprécié des souscripteurs.

À leur sortie, la liquidation des trois contrats est la même, c’est-à-dire qu’elle peut être faite sous forme de capital total ou fractionné et sous forme de rente viagère. Vous bénéficiez aussi d’une fiscalité avantageuse à la sortie du contrat.

 

Le PER

Comme nous l’avons évoqué auparavant, le Plan Épargne Retraite est un nouveau produit d’épargne introduit par la loi PACTE de 2019. Cette réforme permet de remplacer à court terme les anciens produits d’épargne individuel et collectif tels que le contrat Madelin, le PERP … Les anciens contrats ne bénéficieront plus d’avantage fiscal en cas de transfert vers un PER d’ici le 1er janvier 2023. Il offre un avantage fiscal inédit puisque les versements effectués sur un PER permettent une déduction lors de la déclaration de l’impôt sur le revenu.

Il se divise en trois sections :

le PER individuel : contrat individuel qui peut être souscrit par n’importe quel français résidant fiscalement en France,

le PER d’entreprise : il est facultatif à votre arrivée dans l’entreprise,

le PER d’entreprise obligatoire : il est obligatoire soit pour tous les salariés soit pour une catégorie selon le choix du chef d’entreprise.

Le PER est uniquement liquidable arrivé à l’âge de la retraite (hors situations exceptionnelles).

 

Epargne Retraite : PER ou Assurance-Vie

 

En termes de choix, il vous faudra donc faire celui qui correspond le plus à vos besoins. En effet, il n’y a pas de mauvais choix mais il faut prendre en considérations vos objectifs, vos moyens de financer votre retraite. Pour vous aider, nous vous recommandons de contacter un de nos conseillers via l’onglet ”Souscrire” en haut de page. Un de nos collaborateurs se fera le plaisir de vous aiguiller sur votre choix.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Comment déclarer les cotisations de son épargne retraite ?

Épargner pour sa retraite est devenu une action très importante pour pouvoir profiter de sa vie post professionnelle. Il est vrai qu’à partir de soixante ans, on ne veut plus se préoccuper de bien gagner sa vie, mais de passer une retraite tranquille avec des projets à faire aboutir. C’est pour cela que des produits d’épargne sont mis en place en France afin que les travailleurs français puissent préparer leur retraite sereinement pendant leur vie active. Et depuis la loi PACTE de 2019, un produit d’épargne a fait son apparition : le Plan Épargne Retraite (PER). Un produit aux multiples avantages qui a pour but de motiver les travailleurs à épargner. En effet, parmi ces nombreux avantages, une déduction d’impôts sur le revenu. Alors que le PER consiste à faire une ”passation” simplifiée avec les anciens contrats d’épargne, une difficulté à déclarer ses cotisations pour la retraite ne serait-elle pas ajoutée ?

Eh bien, c’est dans cette optique que nous allons tenter de répondre à cette problématique dans cet article en définissant tout d’abord ce qu’est le PER. Dans un deuxième temps, nous découvrirons et expliquerons quelle est l’avantage fiscal qu’offre le PER. Et pour conclure notre article, nous verrons quelles démarches sont à faire afin de déclarer les cotisations opérées sur son PER.

 

Le PER, le nouveau produit d’épargne retraite

Le PER est donc lancé en 2019 avec l’instauration de la loi PACTE. Comme exprimé ci-dessus, ce nouveau produit d’épargne est une nouvelle alternative. Cette dernière doit remplacer les anciens contrats d’épargne individuels ou collectifs tels que le contrat Madelin, le PERP ou encore l’article 83. Les anciens produits d’épargne seront ainsi supprimés définitivement à partir du 1er janvier 2023. Ils ne sont déjà plus commercialisés depuis le 1er octobre 2020 même si les contrats en cours restent ouverts.

Le PER se divise en trois compartiments qui se caractérisent différemment.

  • Le PER individuel peut être souscrit par un travailleur ou un non-travailleur en France, est sans limites d’âge ni de souscription. On peut ainsi par exemple souscrire à un PER individuel en plus d’un PER d’entreprise tout en ayant 25 ans. On procède alors à des versements réguliers ou non, non obligatoires, afin de l’alimenter.
  • Le PER d’entreprise est un produit facultatif qui vous est proposé à votre entrée dans une entreprise. Vous avez la possibilité d’y souscrire ou non, le choix vous appartient. Une condition d’ancienneté peut être imposée. L’alimentation du PER d’entreprise fonctionne comme le précédent, en ajoutant que l’entreprise peut y effectuer des versements complémentaires.
  • Le PER d’entreprise obligatoire est un produit qui est proposé en entreprise. La souscription est obligatoire pour ses salariés si le chef d’entreprise le décide, sinon il peut limiter la souscription à une catégorie de salariés dans son entreprise. L’alimentation du PER d’entreprise obligatoire fonctionne comme le PER d’entreprise.

 

Les trois compartiments du PER

 

Ces produits d’épargne ont la particularité d’être déblocables uniquement à l’âge de la retraite (sauf dans le cas d’une situation exceptionnelle et précise). Nous rappelons que, dès lors que vous êtes une personne résidant fiscalement en France, vous êtes éligible à la souscription d’un PER.

Nous savons qu’il est souvent épineux de dénicher un contrat qui correspond à ce que vous voulez exactement. Nous vous recommandons donc à utiliser notre comparateur PER pour répondre à vos besoins.

 

L’avantage fiscal du PER

C’est là le point culminant qui doit séduire les Français : l’avantage fiscal du PER ! Et ce sont les fameux versements à destination du PER qui sont la cible de cet avantage fiscal.

En effet, les versements sont directement déductibles de votre impôt sur le revenu. Plus vous effectuez de versements sur votre PER, plus vous aurez la possibilité d’obtenir une plus grande économie d’impôt.

Cependant, une limite est prévue dans le cadre de cette déduction d’impôt et c’est ce que nous allons tenter de vous expliquer maintenant.

En versant 5 000 € sur une année et en ayant une tranche marginale d’impôt à hauteur de 25 %, vous serez ainsi bénéficiaire d’une économie d’impôt de 1 250 €. Si votre TMI est de 40 %, vous deviendrez bénéficiaire d’une économie d’impôt de 2 000 €.

C’est là que rentre en compte la limite de déduction d’impôt : le plafond d’épargne retraite

Ce plafond s’explique de la façon suivante :

  • 10 % de vos revenus professionnels de l’année écoulée (N-1), dans la limite de 10 % de huit PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) soit 32 908 euros en 2021,
  • 10 % du PASS de l’année écoulée (N-1), l’équivalent de 4 113 € en 2021.

 

Déclarer les cotisations opérées sur son PER

En ce qui concerne la déclaration des cotisations, la démarche n’est pas du tout compliquée puisqu’il vous suffit de vous rendre sur votre déclaration de revenus.

Ensuite, direction la partie ”Charges déductibles – Épargne Retraite”. Une fois sur cette partie, vous devrez déclarer chaque versement qui a pu être effectué de votre part vers votre PER.

 

Si toutefois quelques questions et interrogations subsistent de votre côté, nos conseillers sont disponibles et pour les contacter rien de plus simple. Rendez-vous dans l’onglet ”Souscrire” en haut de page et suivez les démarches. Vous serez recontacté rapidement par un conseiller qui fera le bilan de votre situation et déterminera les solutions de placement les plus adaptées.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Comment peut-on débloquer son épargne retraite ?

Les travailleurs français sont confrontés, à un moment de leur vie professionnelle, au sujet de la préparation de leur retraite. Bien souvent, il est conseillé de s’y préparer le plus tôt possible pour une préparation optimale. Plusieurs façons d’épargner sont mises à disposition des travailleurs français et une nouvelle loi bouscule le marché de l’épargne retraite : la loi PACTE.
Elle a apporté sur le marché un tout nouveau contrat appelé Plan Épargne Retraite (PER).
De quoi s’agit-il ? Comment débloquer ce nouveau contrat ?

 

Le PER, nouveau contrat

Le Plan Épargne Retraite a été conçu pour simplifier les démarches d’épargne pour sa retraite. Il est divisé en trois compartiments, le PER individuel, le PER d’entreprise et le PER d’entreprise obligatoire.
Ce produit d’épargne permet donc d’épargner sur le long terme et de réaliser des économies d’impôts car oui la nouveauté de ce contrat est l’avantage fiscal qui peut en être tiré. Ce contrat a pour objectif d’immobiliser une somme d’argent qui pourra être liquider une fois arrivé à l’âge de la retraite.
Nous allons maintenant voir comment fonctionne ces trois compartiments.

Le Plan Épargne Retraite individuel a pour but de remplacer à court terme tous les anciens contrats épargnants connus du marché comme le PERP, le contrat Madelin, le contrat Préfon ou l’article 83.
Il est ouvert à tous les travailleurs français, toute catégorie professionnelle confondue. Il peut être alimenté par des versements de façon libre ou de façon programmée. Il n’y a pas de limite d’âge et de limite de souscription en nombre de contrats.

Le Plan Épargne Retraite d’entreprise est disponible pour tous les salariés d’une entreprise qui propose ce plan. Il est généralement soumis à une condition d’ancienneté pour en faire partie. Ce dispositif est facultatif et vous avez la possibilité de ne pas y souscrire en le notifiant à votre arrivée dans l’entreprise. Toutefois, une non-réponse signifie que vous souhaitez y souscrire, donc soyez vigilant.
En ce qui concerne les versements, même principe que pour le PERIN. L’entreprise peut aussi alimenter votre PER par des versements complémentaires.

Le Plan Épargne Retraite d’entreprise obligatoire est, comme indiqué dans sa dénomination, obligatoire pour les salariés ou un type précis de salarié. En effet, le chef d’entreprise décide s’il délimite le plan à une catégorie ou à l’ensemble des salariés et si vous faites partie de cette catégorie, alors vous devrez y souscrire.
En ce qui concerne les versements c’est votre entreprise qui alimente votre PER par des versements.

 

Anciens contrats et nouveau contrat PER

 

Le PER, comment le débloquer ?

Le PER a été conçu avec le but d’immobiliser son épargne pour qu’elle ne soit débloquée qu’à l’âge de la retraite. Pendant ce temps, l’argent peut soit immobilisé soit investi afin de bénéficier d’intérêts. Mais nous allons voir qu’il est possible de procéder à une liquidation du contrat avant l’âge de la retraite mais dans des conditions bien particulières.

Liquidation du PER à la retraite

La somme que vous avez donc réussi à épargner vous sera versé à votre arrivée à la retraite. Selon les conditions établies de votre contrat et ce que vous avez choisi, cette somme pourra vous être versée en capital (fractionné ou entier), en rente viagère ou bien un mix des deux solutions.
Nous rappelons que l’âge de la retraite diffère selon quelques critères :

  • 62 ans si vous avez cotisé l’ensemble des trimestres requis de l’Assurance Vieillesse,
  • 65 ans à 67 ans en fonction de votre date de naissance.

 

Liquidation du PER avant la retraite, les cas spécifiques

Achat de résidence principale

L’achat d’une résidence principale est donc un premier cas spécifique pour débloquer son PER de façon anticipé. Il faut savoir qu’une sortie anticipée se fait systématiquement sous forme de capital. Ce capital est exonéré de prélèvements sociaux mais pas de l’impôt sur le revenu quand il représente les versements. Le capital qui représente les gains des placements du PER est aussi exonéré d’impôt sur le revenu mais reste soumis aux prélèvements sociaux.
Retour donc à l’achat de la résidence principale. Les démarches sont facilement à votre portée puisqu’il vous suffira d’envoyer par courrier, à l’organisme qui s’occupe de votre contrat, les éléments qui suivent :

  • Carte d’identité
  • RIB
  • Formulaire de déblocage anticipé
  • Justificatif de déblocage anticipé

Les autres cas spécifiques de liquidation anticipée

Comme nous vous l’avons précisé auparavant, d’autres cas de déblocage anticipé sont prévus pour le PER:

  • le décès du conjoint du souscripteur (lié par contrat PACS ou contrat de mariage),
  • le décès du souscripteur,
  • l’invalidité du souscripteur ou d’un membre proche de la famille du souscripteur,
  • un surendettement,
  • cessation d’activité suite à une décision juridique ou l’expiration de vos droits aux allocations chômage.

Pour les cas précédents que nous avons abordés, le souscripteur doit faire une demande rachat de son PER auprès de l’organisme qui le gère. Dans ces cas, le capital sera exonéré concernant l’impôt sur le revenu mais pas sur les prélèvements sociaux.

Nous vous conseillons de vous rendre sur notre comparateur PER pour que vous puissiez trouver un contrat adapté à vos attentes sur le marché. Nous vous invitons également à contacter un de nos conseillers pour qu’ils puissent clarifier vos doutes et questionnements. Rendez-vous sur l’onglet ”Souscrire” en haut de page.

infoloipacte.fr le comparateur PER épargne retraite
Pourquoi ouvrir un compte épargne pour sa retraite ?

Quand arrive l’âge de la retraite, il est normal d’avoir envie de profiter de son nouveau temps libre, que ce soit en profitant de sa famille ou de l’aboutissement d’un projet. C’est aussi le temps de préparer l’avenir des générations qui nous suivent avec la succession ou encore l’héritage. Tout cela ne se prépare pas une fois que la retraite est arrivée, mais durant toute sa vie active. Nous allons donc aborder ce sujet dans l’article et répondre à la question suivante : pourquoi ouvrir un compte épargne pour sa retraite ?

Dans un premier temps, nous verrons ce que signifie ”épargner” pour préparer sa retraite et dans un second temps, nous verrons quels dispositifs s’offrent à vous pour épargner.

 

Épargner, pourquoi et comment faire ?

C’est une question qui peut paraître bête si on se la pose mais, comme tous les sujets, si on n’est pas informé, on ne peut pas savoir. Alors épargner signifie que l’on réalise des économies en réservant l’argent que l’on gagne sur un/des contrat(s) d’épargne. Cet argent étant destiné à d’autres occasions susceptibles de survenir dans le futur. On utilise souvent l’expression ”épargner pour ses vieux jours”, il est vrai que ce mot est souvent associé à la retraite. C’est donc dans cette optique de retraite que nous allons continuer.
Il n’est jamais aisé de se lancer sur un terrain que l’on ne maîtrise pas ou peu. C’est pour cela que nous vous conseillons d’être accompagné par un expert. Nous verrons par la suite qu’épargner signifie non seulement préserver, mais aussi placer son argent, ce qui comporte forcément certains risques.

L’accompagnement, un terme clé dans l’épargne

Afin d’être accompagné dans le cadre de votre épargne, différents acteurs proposent leurs services tels que  :

  • votre banque
  • Un organisme de gestion de patrimoine
  • son assurance
  • sa mutuelle
  • un courtier

Toutes ces solutions s’avèrent être accessibles. Il faut toutefois faire attention, car la personne ou l’organisme qui vous accompagnera dans vos démarches se trouve dans l’obligation de respecter ce que l’on appelle une ”bonne conduite”. Cela implique de vous informer clairement et d’établir votre profil financier afin de prendre les meilleures décisions concernant vos placements. Frais, bénéfices, pertes… toutes ces informations doivent vous être communiquées. Votre profil est établi en corrélation avec vos objectifs, vos projets, etc.

Encore une fois, toutes ces informations doivent vous être demandé par votre conseiller lors d’une découverte patrimoniale.

 

Le futur, un élément moteur de l’épargne

Certes, la retraite apporte souvent de bonnes choses puisque cela indique la fin d’obligation de travailler, profiter de ses proches, lancer des projets d’une vie. Mais ce futur peut réserver d’autres points importants :

  • la politique gouvernementale est sujette à énormément de changements et souvent en peu de temps,
  • impossible de prédire quelconques évolutions législatives concernant la retraite au-delà de six ans,
  • vos frais de santé augmenteront inexorablement au fur et à mesure que votre âge augmente,
  • la succession est très importante et il faut penser à l’héritage que vous laisserez à vos proches.

Vous l’aurez compris, épargner ce n’est pas un petit sujet et cela constitue une réelle nécessité pour votre avenir.

 

Les solutions qui vous permettent d’épargner

Avant de souscrire à n’importe quel type de contrat qui vous permettrait d’épargner, prenez en compte vos dispositions à pouvoir épargner comme nous vous l’avons conseillé précédemment.
Ensuite, plein de solutions s’offrent à vous pour épargner et nous allons vous les présenter.

Assurance-vie

Ce produit offre une liberté totale pour le souscripteur. En effet, il peut investir librement sur son contrat et le liquider à tout moment afin de profiter du capital investi dessus. Il se décline en trois options :

  1. l’assurance-vie en cas de vie
  2. l’assurance-vie en cas de décès
  3. l’assurance-vie en cas de vie et décès

 

Plan Épargne Retraite

Ce produit est similaire à l’assurance-vie, mais quelques différences se révèlent notables. Les versements pour l’alimenter s’avèrent aussi libres et du montant du choix du souscripteur, mais le contrat ne se révèle liquidable qu’arrivé à l’âge de la retraite (hors cas de figure exceptionnel).
Ce produit offre aussi une fiscalité hyper avantageuse puisque tous vos versements que vous effectuerez annuellement sur votre PER peuvent être déductibles de votre revenu imposable net.
Toute personne qui élit domicile au fiscal en France peut souscrire à un ou plusieurs PER.

Il se compose de trois compartiments distincts :

  1. PER Individuel
  2. PER Entreprise
  3. PER Entreprise Obligatoire

Ces trois produits sont semblables. On note une différence entre le PER d’entreprise qui s’avère être optionnel et le PER d’entreprise obligatoire est, comme son nom l’indique, obligatoire si vous remplissez les conditions d’éligibilité dans l’entreprise.

 

 

La retraite est donc un sujet qu’il faut traiter, pour s’assurer un futur paisible ainsi qu’à vos proches. Toutefois, si jamais certaines zones d’ombre subsistent encore, nous vous invitons à prendre contact avec l’un de nos conseillers via l’onglet ”Souscrire” en haut de notre page. Ils feront en sorte de revenir vers vous le plus rapidement possible.

Info Loi Pacte
error: Attention: Ce contenu est protégé!!